La Gazette de la grande ile

Etat de la population

Publié le 27 octobre 2017

Marqué par l’inégalité

Les inégalités marquent au fer rouge le dernier rapport sur l’état de la population mondiale 2017, qui a été présenté officiellement hier pour la Grande Ile, par l’organisation des Nations Unies en charge de la population (Unfpa). Ce déséquilibre fait aussi tache d’huile à Madagascar, à l’issue de cette étude mondiale. Les écarts entre tranches de population sont malheureusement encore très présents dans la Grande Ile, déplore le représentant de l’Unfpa à Madagascar. L’accès à la santé a notamment été cité en exemple parmi une panoplie d’inégalités constatées dans la société malgache. L’accent a surtout été mis sur l’accès à la santé de la reproduction, où les femmes les plus vulnérables et situées en zone rurale sont très lésées. Bref, ces inégalités flagrantes coûtent cher pour le développement de n’importe quel pays.

 

« Elles permettent à certains de s’émanciper au détriment d’autres, et le manque relatif de participation de franges entières de la population freine l’émergence d’idées et de solutions, et diminue le dynamisme et la résilience de la société », souligne le dit rapport. Un fait qui est bien illustré par la situation à Madagascar, où 80% des business du pays sont entre les mains de 1% de la population, selon l’observation d’Eric Rajaonary, un industriel malgache, lors de son intervention sur Tv5monde. La solution serait de valoriser la population, qui est une richesse.

 

Nomena E.

Lire aussi