La Gazette de la grande ile

Lémuriens

Publié le 27 octobre 2017

L’emblème de Madagascar, menacé

Un rappel à l’ordre sur la situation des lémuriens de Madagascar est actuellement lancé. Il s’agit du thème même de la célébration de la journée mondiale des lémuriens, célébrée chaque année entre fin octobre et début novembre dans le monde entier. « Lémuriens : patrimoine national, amis à protéger », c’est ainsi le thème choisi par le Groupe d’étude et de recherche sur les primates (GERP), initiateur du festival de célébration pour Madagascar. Les chiffres actuels sonnent en effet l’alarme sur cette espèce endémique de la Grande Ile. Deux lémuriens emblématiques de Madagascar sont particulièrement menacés d’extinction : le lémurien à queue annelée (Lemur catta) ou Maki vivant dans le sud de Madagascar, et le Propithèque soyeux, Propithecus candidus dans les forêts des hautes terres du nord de l’île. La population de Makis de Madagascar a diminué de 50% en 36 ans à cause du braconnage intensif, et de la destruction de son habitat naturel, selon les scientifiques. Pour les mêmes raisons, les Propithèques soyeux ne sont plus que 250 individus adultes à ce jour, et cette population tend à baisser. Il est donc classé « en danger critique d’extinction » sur la liste rouge de l’UICN. Des festivals de sensibilisation sont au programme avec la WWF à Toliara et Antananarivo pour le mois prochain, dans le cadre de cette journée mondiale.

 

Nomena E.

Lire aussi