La Gazette de la grande ile

Comme un… crucifié

Publié le 30 octobre 2017

C’est un Hery Rajaonarimampianina particulièrement euphorique qui s’est présenté samedi devant la foule de Belobaka (district de Tsiroanomandidy), dans le Moyen-Ouest. On inaugurait en effet ce jour-là une installation solaire de 720 panneaux qui génère 83 Kw. Les essais ont produit une lumière très claire qui a ravi les habitants de cette zone rurale délaissée par la Jirama. Dès le début de son intervention et pendant un long moment, le chef de l’Etat est allé à un geste ample, écartant les bras à la manière d’un crucifié. Voici ses premiers mots : « Jusqu’ici, c’était une terre obscure ici. Maintenant, nous venons vous apporter de la lumière ! ». Pour lui, le « nous » était de rigueur pour ne pas être écarté de ce projet financé par le gouvernement américain, et dans lequel le régime actuel n’a pris aucune part. Car électoralement, il est très intéressant d’être associé à une telle réalisation qui comble la population.

 

On ne sait pourquoi l’homme est allé à ce geste ample tout à fait nouveau pour lui, et qui a étonné l’assistance. Peut-être qu’en venant apporter la lumière, il se prenait pour le Sauveur et a adopté la posture du crucifié, ce qui a impressionné un auditoire surtout chrétien. Notons simplement que se payant souvent du bon temps à l’étranger sans se soucier de l’argent public, lui et ses proches ne portent pas du tout la couronne d’épine… Peut-être qu’il voulait se donner une envergure qu’il n’a pas, car ses réalisations étant minces, l’homme manque de dimension aux yeux de la population. Peut-être enfin car ainsi, Hery Rajaonarimampianina entendait cacher certains gros bonnets du régime impliqués dans la « tragique » affaire de la vente de la Villa Elisabeth, selon des documents publiés dans la presse. Siégeant derrière lui à la première rangée, ces personnalités suspectes étaient trop voyantes…

 

En tout cas, si Hery Rajaonarimampianina s’agite pour reculer l’élection présidentielle, c’est notamment car il veut toucher les dividendes électorales de ce genre de réalisation. L’installation solaire de Belobaka relève du projet Power Africa initié sous Barack Obama, et qui entend doter des pays de l’Afrique sub-saharienne d’une énergie électrique propre. Rien que pour Madagascar, 100 villes et localités sont appelées à bénéficier du projet. Hery Rajaonarimampinanina a compris l’énorme intérêt électoral de Power Africa…

 

A.R.

Lire aussi