La Gazette de la grande ile

Société AAA

Publié le 02 novembre 2017

Absurde, Aberrante et Agaçante

 

La notation AAA est la meilleure note ou appréciation donnée par une agence de notation internationale, à une entreprise, à une opération financière ou à un Etat. Des pays comme le Canada et l’Allemagne bénéficient de la notation AAA. Comme à l’accoutumée, la Grande Ile est en queue de peloton avec une note pourrie. Cette situation peu enviable de Madagascar n’a pas empêché Marc Ravalomanana de nommer sa société AAA. Peut-être que cette abréviation correspond à ses propres particularités : Assassin, Arnaqueur et Analphabète. La société AAA n’est pas nouvelle, mais les autres entreprises appartenant à l’ancien laitier, telles que Tiko, Magro, Mbs et Alma sont plus connues du grand public. La société AAA exploite l’usine d’Andranomanelatra près d’Antsirabe. Un récent arrêté interministériel a ordonné la suspension de l’exploitation pour cause de non-conformité aux normes environnementales. Les salariés et les fournisseurs sont pénalisés et jouent le registre de la victimisation, mais les autorités sont intransigeantes et elles ont parfaitement raison. L’affaire est certes politique, mais la loi est supposée être la même pour tous. La réalisation d’une étude d’impact environnemental est une obligation légale avant la mise en route d’une usine. C’est une charge onéreuse, mais obligatoire. Pendant des années, la société AAA a donc fabriqué ses produits dans la parfaite illégalité, tout en causant des dommages à l’environnement. Par conséquent, la demande de réouverture immédiate de la société AAA, formulée par ses dirigeants, est à la fois Absurde, Aberrante et Agaçante. Du temps où Marc Ravalomanana était maire de la capitale, puis président de la République, il aurait pu régulariser la situation de la société AAA, mais il ne l’a pas fait. Convaincu que son règne durerait cent ans, il n’a eu aucun scrupule à se livrer à toutes les dérives possibles et imaginables. Pour preuve, la même société AAA doit encore plus de 4 milliards Ariary à la Jirama. Ces sont les années d’arriérés de paiement des entreprises de Marc Ravalomanana qui ont plombé les comptes de la Jirama. Les ménages ne bénéficient pas de ce traitement de faveur puisque leur eau et leur électricité sont coupées au moindre retard de règlement. C’est donc par des moyens frauduleux que Marc Ravalomanana a pu réduire les charges et optimiser les profits de la société AAA. Il a opéré de la même manière avec les autres sociétés de son groupe. Il n’est pas étonnant que le bougre se soit enrichi de manière scandaleuse et qu’il ait eu les moyens de payer des mercenaires étrangers qui ont mitraillé des Malgaches dans le dos le 7 février 2009 à Ambohitsorohitra. Les salariés et dirigeants sociaux de la société AAA ont beau se sentir Angoissés, Aigris et Abandonnés, ils ne peuvent s’en prendre qu’à Marc Ravalomanana qui a toujours excellé dans l’Arbitraire, les Abus d’autorité et les Abus de Biens Sociaux. Ils doivent comprendre que leur champion doit payer pour ses violations de la loi et qu’il faudra bien un jour qu’ils cessent de vénérer leur demi-dieu aujourd’hui Affaibli, Aliéné et Amnésique.

 

Ranary

Lire aussi