La Gazette de la grande ile

Fermiers indiens: Ils s’enterrent pendant un mois pour ne pas céder leur propriété

Publié le 06 novembre 2017

Depuis le début du mois d’octobre, des agriculteurs passent leur journée enfoncés jusqu’au cou dans la terre de leur village, Nindar, à côté de Jaipur, dans le Rajasthan. Un moyen radical de protester contre le projet d’extension urbaine mené par le gouvernement régional, qui s’étend sur 210 hectares, dont la plupart leur appartiennent.

Le projet consiste à étendre la ville de Jaipur qui compte autour de 3 millions d’habitants. Mais les agriculteurs affirment qu’ils n’ont pas été consultés dans les règles, et que les termes dans lesquels se réalise l’acquisition ne sont pas équitables.

C’est après l’échec de manifestations classiques qu’ils ont décidé, le 2 octobre, de se lancer dans un nouveau mode de contestation. Plutôt bien pensé, puisque le pouvoir évocateur des images des paysans enterrés a vite attiré la presse nationale, et contraint les responsables de la Jaipur DevelopmentAuthority – un organisme public chargé de la mise en œuvre du rachat et de réaménagement des terres – à venir négocier.

La mobilisation a finalement porté ses fruits : lundi 30 octobre, les agriculteurs ont finalement obtenu ce qu’ils demandaient, à savoir une nouvelle consultation des autorités et une renégociation de la compensation proposée. Un succès presque inespéré, raconte notre Observateur.

 

 

 

 

 

Lire aussi