La Gazette de la grande ile

Production de riz : la diminution pour cette année

Publié le 10 novembre 2017

En Afrique subsaharienne, les conditions plus humides en 2017 dans les pays d’Afrique australe ont favorisé un redressement de la production à des niveaux supérieurs à la moyenne, après les volumes réduits récoltés l’an dernier à cause de la sécheresse.

Toutefois, à Madagascar, la sécheresse prolongée et les dégâts provoqués par les cyclones devraient provoquer un net recul de la production de paddy en 2017, qui pourrait s’établir à un niveau inférieur à la moyenne.

 

En creusant davantage la situation, le rapport Perspectives de récolte et situation alimentaire qui est publié par la Division du commercial international et des marchés de la FAO dans le cadre du Système mondial d’information et d’alerte rapide sur l’alimentation et l’agriculture (SMIAR) indique que contrairement à la tendance générale dans la sous-région, à Madagascar, la production de riz, la principale denrée de base du pays, devrait diminuer en 2017.
Cette diminution tient essentiellement à un démarrage tardif de la saison des pluies, à une vague prolongée de sécheresse au cours de la phase critique de développement des cultures au début de 2017 et à l’impact du cyclone Ewano qui a frappé le pays en février. Ces chocs climatiques ont principalement touché les principales régions productrices du Nord, du Centre et de l’Est du pays, tandis que des conditions météorologiques plus clémentes dans le sud ont favorisé une légère augmentation de la production.

 

Il s’ensuit qu’à Madagascar, les importations de riz devraient augmenter afin de compenser les récoltes inférieures à la moyenne rentrées cette année et devraient provenir essentiellement d’Inde et du Pakistan. Ainsi, la statistique douanière a enregistré une importation d’environ 61.500 tonnes de riz pendant les mois de juillet et août ; portant le volume d’’importation en riz de Madagascar à 308.000 tonnes sur ces 8 derniers mois de l’année 2017.

 

Recueillis par C.A

Lire aussi