La Gazette de la grande ile

Edgard Razafindravahy: Pas assez clair …

Publié le 18 novembre 2017

Edgard Razafindravahy, président du parti ADN et opérateur économique connu, est-il devenu le conseiller du président Rajaonarimampianina ? On le chuchote activement ces derniers temps, notamment depuis qu’il a conduit au palais d’Iavoloha, à la rencontre du chef de l’Etat, le président mondial de l’Internationale Libérale. Emmener un étranger de haut rang à Iavoloha plaît à Hery Rajaonarimampianina, lequel apprécie au plus haut point la compagnie de ce genre d’hôtes (notamment pour sa propagande). Le chef de l’Etat a-t-il renvoyé l’ascenseur ? Ces temps-ci, en tout cas, on rencontre fréquemment Edgard Razafindravahy au palais où il a apparemment ses entrées. Ce qui ne fait que conforter les rumeurs. D’autant  que depuis, les médias lui appartenant (radios, TV, journaux) ont changé de ligne éditoriale et n’attaquent plus le  régime. Sans chanter les louanges du locataire d’Iavoloha, ces titres tirent surtout sur des cibles de substitution, comme la Commune d’Antananarivo ou la communauté internationale…

Entendu jeudi sur radio Antsiva, Edgard Razafindravahy s’est montré plutôt vague sur ses relations avec Hery Rajaonarimampianina. Un aperçu de sa prestation : « La pratique politique a changé. Ce n’est pas parce que j’ai eu une entrevue avec le chef de l’Etat que je suis devenu son conseiller ». Il a néanmoins admis rencontrer le chef de l’Etat en tête à tête « pour le convaincre ». En tout cas, Edgard Razafindravahy s’oppose à la tenue d’une élection présidentielle précipitée en 2018. Il prône auparavant l’organisation d’un référendum, non pas de révision constitutionnelle mais de changement intégral de la Constitution. On devrait, a-t-il dit, proposer aux électeurs au moins deux Constitutions, une unitaire et l’autre fédérale. En attendant bien sûr, c’est l’actuel chef de l’Etat qui est aux commandes. Une prolongation de mandat qui profite à Hery Rajaonarimampianina et qui va renforcer les rumeurs concernant Edgard Razafindravahy.

        A.R.

 

Lire aussi