La Gazette de la grande ile

Ramangasoavina Gérald: Président du club des escrocs

Publié le 27 novembre 2017

Même si les escrocs ne commettent pas de crimes de sang, ils causent énormément de tort à leurs victimes qui, parfois, ne s’en remettent jamais. Les escrocs commencent par de petites sommes. Ensuite, ils prennent goût à leur délit qui leur procure de l’argent facile. Ils finissent par ne plus s’en passer. Pour continuer à assouvir leur appétit insatiable, ils sont obligés de corrompre policiers, gendarmes et magistrats. En effet, en soudoyant tous ces gens, les escrocs échappent presque toujours aux gardes-à-vue et aux peines d’emprisonnement ferme. Même après une condamnation, les escrocs ont l’art de récidiver.  Cette situation a le don d’agacer au plus haut point les victimes des escrocs qui n’ont pas d’autre choix que de se résigner, ou alors de se livrer à une justice personnelle. Sur ce dernier point, les escrocs, si habiles à se soustraire à des poursuites judiciaires, redoutent un coup de hache ou de marteau qui reste le seul moyen de leur faire passer l’envie de recommencer leurs méfaits. Gérald Ramangasoavina fait partie de ces escrocs notoires qui se terrent et qui ont même fortement intérêt à se cacher, en attendant une prescription de l’action publique. Ses escroqueries ne se limitent pas à la Villa Elizabeth. Il a escroqué des centaines de victimes avec sa tristement célèbre société immobilière Tany Gasy. Suite à une campagne de publicité intensive dans plusieurs journaux, ce malfaiteur a convaincu de nombreuses personnes de lui confier leurs terrains en les assurant qu’il pourrait les revendre à un bon prix. Certains vendeurs ont été délestés de leur terrain, sans être payés en retour. Ce voyou a également persuadé de nombreuses personnes de lui confier une partie ou la totalité de leurs économies en vue de l’achat d’un terrain mais elles n’ont jamais obtenu le titre foncier et elles n’ont jamais été remboursées. Comme tous les escrocs, Gérald  est devenu injoignable et finit par se rendre détestable. Déjà condamné par la justice, Gérald Ramangasoavina ne peut pas se prévaloir d’une quelconque présomption d’innocence. Celles et ceux qui possèdent la photo de ce délinquant sont invités à la déposer à notre journal. Nous publierons la photo gratuitement en soutien aux victimes silencieuses ou incapables de se défendre.

  1. GASPARD

Lire aussi