La Gazette de la grande ile

Consommation : l’inflation fait jaser au quotidien

Publié le 04 décembre 2017

Le prix à la consommation ne cesse d’augmenter ces derniers temps et la tendance n’est pas prête de s’arrêter, surtout avec le prix à la pompe qui a connu une nouvelle hausse de 90 ariary par litre. Déjà que le prix des denrées alimentaires est loin d’être dans les moyens de la population malgache qui s’appauvrit de plus en plus, le kilo de riz s’achète  actuellement à 2 500 ariary dans les marchés de la capitale. La hausse du prix des carburants ne va sans doute pas améliorer la situation et les Malgaches s’inquiètent étant donné que leur niveau de vie est en constante régression. Une augmentation qui laisse présager un coût de la vie encore plus pénible à supporter pour les plus démunis. Le cercle de réflexion des économistes de Madagascar ont déjà manifesté leur mécontentement face  à la situation actuelle. Ils estiment que la coupe est pleine. La vie de la population malgache ne connaît aucune amélioration alors qu’en parallèle le prix à la consommation ne cesse de grimper en flèche incluant tous les produits de première nécessité (PPN) surtout le riz qui se trouve être l’aliment de base des Malgaches. La majorité de la population malgache vit en dessous du seuil de la pauvreté, ce qui fait qu’ils vivent pour survivre. Le pays sombre de plus en plus dans la pauvreté et tous les critères en témoignent. Le peuple crie famine et se plaint de la hausse continuelle du coût de la vie. Question développement, Madagascar est loin derrière  en raison du manque de volonté politique de nos dirigeants. Le pays peine donc à prendre son envol économique et s’affaiblit de plus en plus avec le temps.

Jean Riana

 

 

 

 

 

 

Lire aussi