La Gazette de la grande ile

3ème tranche de FEC: Accordée sans réunion formelle

Publié le 07 décembre 2017

Les dirigeants détiennent désormais 44,5 millions de dollars de plus dans leurs caisses. Hier 6 décembre 2017, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a en effet décidé d’approuver le décaissement de cette somme, après avoir achevé la deuxième revue du programme de Madagascar sur le programme de Facilité élargie de crédit (FEC). Aucune réunion formelle du conseil d’administration du FMI n’a eu lieu pour délibérer cette décision. Selon les explications, il s’agit d’une procédure dite du « défaut d’opposition ». En explication à cela, le fonds monétaire observe des résultats budgétaires qui sont globalement conformes aux prévisions. Malgré tout, la FMI est resté à cheval sur les critères du programme en question. Les questions de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption nécessitent toujours de l’effort selon eux. La ministre en charge des finances et du budget a affirmé cette remarque, en expliquant qu’il existe toujours des lacunes en matière de procédures. Comme quoi, la capacité d’absorption de Madagascar par rapport à cela reste encore à améliorer.

Les 44,5 millions de dollars décaissés hier sont la troisième tranche du programme FEC en question. En tout, Madagascar a reçu 174,1 millions de dollars depuis le début de ce programme en juillet 2016. Ces décaissements successifs sont censés appuyer la relance économique de la Grande Ile en ayant plus d’impact sur la vie de la population. En clair, c’est pour aider Madagascar à sortir de la misère. Pour l’heure, la population attend toujours.

Lire aussi