La Gazette de la grande ile

Riz : les prix continuent de bondir

Publié le 08 décembre 2017

«Le prix du riz constitue le déterminant le plus important du bien-être à Madagascar étant donné la place occupée par ce produit dans le panier de consommation. Ce facteur constitue aussi une variable non négligeable du point de vue décisionnel dans la mesure où il peut être influencé par des interventions gouvernementales. Toutefois, le manque de compréhension des mécanismes de formation des prix empêche parfois la formulation de mesures de politique appropriées », rapporte, entre autres, ilo.cornell.edu , dans ses analyses relatives à la formation des prix du riz local dans le pays.

Et la même source de noter, surtout, que le prix du riz local est très variable dans l’espace et dans le temps à Madagascar. Les prix  accusent une variation de l’ordre de 1 à 20 dans le temps et dans l’espace. Les variations spatiales sont plus prononcées en période de soudure en raison probablement de la réduction de la taille des marchés en cette saison.

Bref, d’après l’étude, ces facteurs déterminants qui ont une influence sur la formation des prix du riz  comprennent le moment de la récolte, les coûts de stockage, la distance par rapport aux centres urbains, l’accès aux routes et l’éloignement, les monopsones, la disponibilité du riz.

En attendant d’y voir on ne peut plus clair, les dernières données de l’Observatoire du Riz mentionnent, notamment que les prix du paddy dans certaines zones de production ont bondi cette semaine : Bealanana affiche un prix de 1600 Ar/kg, tandis qu’à Marovoay, les prix ont bondi de 10% soit 100 Ar/kg en raison de la hausse de la demande…

Courant la semaine du 6 novembre,  la hausse continue pour Antananarivo, Mahajanga et Fianarantsoa pour le prix moyen du Vary gasy et du Tsipala…

La hausse de prix continue à Antsirabe, Ambositra et Fianarantsoa, en moyenne 3% consécutivement à une offre relativement insuffisante par rapport à la demande. Même situation observée à Mahajanga et Manakara.

Le prix du riz import affiche une tendance à la hausse à Antananarivo et Fianarantsoa depuis la semaine précédente. Cette situation est attribuable à la hausse relative des prix du riz blanc local dans ces villes, tirant à la hausse le prix du riz import. Et celle-ci est conjuguée avec la hausse de la demande sur le riz import, malgré son abondance sur le marché en ce moment.

Par ailleurs, il convient de noter que le prix le plus bas observé dans la semaine du 13 novembre est à Toliara et Farafangana : 1575 Ar/kg tandis que le plus haut étant à Taolagnaro avoisinant les 2250 Ar/kg…

Les prix moyens dans les Zones à difficultés alimentaires (les 5 régions du Sud et Sud Est) ont connu une certaine hausse cette semaine. Ils ont bondi de 4% à Betioky, 6% à Amboasary atsimo, 7% à Vohipeno et enfin 10% à Ampanihy. La hausse de la demande est la principale raison de cette situation qui est d’ailleurs observée sur le prix du riz import dans ces mêmes zones.

 

 

 

Lire aussi