La Gazette de la grande ile

EDITO: Le logiciel de mauvais augure

Publié le 05 janvier 2018

Dans l’application du logiciel Augure, de nombreux fonctionnaires ont eu la mauvaise surprise de leur vie ce mois de décembre car ils ont vu leur solde coupé, ils ont  été considérés comme « fonctionnaires fantômes » bien qu’ils ne le soient pas, bien qu’ils travaillent tous les jours, bien qu’ils travaillent même parfois plus que ceux qui n’ont pas été inquiétés par Augure! Voir son salaire coupé juste pendant les fêtes est la pire des choses qui puisse arriver à un salarié qui qu’il soit, c’est le genre de choses qui marquent et qui peuvent peser de tout son poids quand il s’agit d’évaluer ce dont est capable ou non le régime. Dans de tels cas, dans un pays normalement constitué, des responsables sont sanctionnés si ils ne prennent pas eux mêmes l’initiative de démissionner ; bizarrement chez nous on sait où est la faille, on sait que ce n’est pas normal que des personnes aient vu leur solde coupé alors qu’elles ne sont pas des fonctionnaires  » fantômes », et on se contente d’indiquer les démarches à faire sans que le ou la responsable soit sanctionné. C’est bien la preuve qu’il y a des inepties mais que les responsables ferment les yeux quand il s’agit d’un des leurs ; c’est bien la preuve que l’on ne tient aucunement compte de l’aspect humain… C’est facile de se dire que des personnes qui travaillent régulièrement peuvent ne pas toucher leur salaire car elles sont traitées de fonctionnaires fantômes,  et si on décidait de priver tous ces hauts responsables qui ne font rien, ceux qui brillent par leur incompétence et qui sont des « hauts responsables fantômes! » de  leur solde en plein mois de décembre, ils diraient quoi?

Claude Rakelé

 

 

Lire aussi