La Gazette de la grande ile

Léon Rajaobelina: L’homme de tous les régimes

Publié le 13 janvier 2018

On attend les précisions de la famille quant aux funérailles de Léon Rajaobelina,  décédé mercredi dernier. En tout cas, cet économiste diplômé de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris fut l’homme de tous les régimes, et a siégé dans les hautes sphères pendant plus de cinquante ans. Il a démarré sa carrière en 1966 comme haut fonctionnaire au sein du FMI à Washington, et occupera divers postes, dont ceux de gouverneur de la Banque centrale d’ambassadeur à Washington et de ministre des Finances. Directeur pour l’Océan Indien de Conservation International, on lui confia sous Marc Ravalomanana l’expansion des aires protégées et la détermination des sites qui méritent cette dénomination. Sous Hery Rajaonarimampianina, il fut le conseiller spécial du chef de l’Etat, avec pour mission de renouer le fil avec le FMI et la Banque Mondiale après la crise. Il eut aussi en charge, au titre de président du Conseil d’Administration d’Air Madagascar, de maintenir à flot cette société d’Etat qui battait de l’aile.

De plus en plus affaibli en raison de son grand âge, Léon Rajaobelina n’a pas assisté à la fin de l’année dernière aux séances devant aboutir à l’accord de partenariat entre Air Madagascat et Air Austral. Soigné un moment en France, son décès a néanmoins surpris car l’homme occupait l’actualité sans désemparer depuis plus d’un demi-siècle. C’est en tout cas un grand commis de l’Etat, dévoué aux intérêts de son pays quels que soient les régimes, qui s’en est allé.

                  A.R

 

 

Lire aussi