La Gazette de la grande ile

Houcine Arfa: Demande à rencontrer … Macron !

Publié le 18 janvier 2018

Le régime Rajaonarimampianina boira le calice jusqu’à la lie avec Houcine Arfa, le « barbouze » qu’il a recruté imprudemment et qui s’est retourné contre lui. Cet ancien boxeur a approché les services d’Emmanuel Macron, chef d’Etat français, et a déposé une demande d’audience. Si un accusé de réception lui a été remis, il n’a cependant pas encore obtenu de « retour officiel », c’est-à-dire de réponse concernant sa requête. L’homme est donc actuellement dans une position d’attente. Néanmoins, une acceptation de sa demande n’est pas à exclure car contrairement au palais d’Iavoloha, l’Elysée reçoit volontiers des petites gens, notamment ceux qui s’estiment victimes de graves abus et qui sollicitent la compassion du chef de l’Etat. Ainsi, François Hollande mais aussi Emmanuel Macron accueillent les victimes d’attentats et leurs familles, les otages français et leurs familles, les victimes des médicaments dangereux et leurs familles etc. Bref, ce ressortissant français, détenu « arbitrairement» à Madagascar et dont les aventures passionnent le public français, a des chances d’être invité à rencontrer le chef d’Etat français à l’Elysée….

Une demande d’audience auprès d’Emmanuel Macron dans quel objectif ? On ne le sait au juste, peut-être pour agir sur la justice française et l’inciter à rejeter les demandes de poursuite formulées officiellement par la justice malgache. Peut-être aussi pour se donner une autre stature et accrocher davantage l’intérêt du public français. Ou pour intimider la justice malgache avec ses relations haut placées et l’exhorter à abandonner les poursuites. Peut-être enfin pour anticiper sur l’avenir si la justice française le condamne, et s’attirer les bonnes grâces du chef d’Etat français qui peut accorder grâce et amnistie.

Comme le président Hery Rajaonarimampianina fait montre de zèle à l’endroit d’Emmanuel Macron, Houcine Arfa veut peut-être exploiter à son avantage cette attitude de subordination. Ainsi que l’indique notre photo prise lors de la 72ème Assemblée générale des Nations Unies à New York en septembre dernier, le chef d’Etat malgache se montre empressé et tend un bras long comme un jour sans pain à Emmanuel Macron, lequel ne se donne même pas la peine de se lever. Ce genre de courbette n’a pas échappé à Houcine Arfa qui tente d’impressionner Hery Rajaonarimampianina en se tenant aux côtés du chef d’Etat français. Comme Houcine Arfa apparaît fréquemment dans la presse française ces temps-ci et s’est doté d’une certaine envergure, il pourrait bien être reçu par Emmanuel Macron qui soigne lui aussi sa propagande.

Quand on observe le parcours de ce barbouze, on peut avancer qu’il a été présenté à Hery Rajaonarimampianina par son ami personnel et actuel ministre des Affaires étrangères, Henry Rabary-Njaka. Selon Houcine Arfa en effet, dans Le Parisien, il a travaillé dans l’aéronautique à Toussus-Le-Noble (au sud-ouest de Paris, près de Versailles). Or Henry Rabary-Njaka fut un pilote et instructeur à l’aéro-club Air France de Toussus-Le-Noble. Pour cette raison, dès l’avènement de Hery Rajaonarimampianina, il fut nommé directeur de cabinet et président du Conseil d’administration d’Air Madagascar. Un moment en disgrâce, en raison notamment des déboires d’Air Madagascar qui ne put sortir de l’Annexe B de l’Union européenne, Henry Rabary-Njaka a connu un regain de faveur peut-être car on lui confia la tâche de raisonner ou d’amadouer son ami Houcine Arfa, sans succès. En tout cas, le barbouze ne se contentera par de rapporter à Emmanuel Macron les errements du régime Rajaonarimampianina. Il entreprend déjà de contre-attaquer car a confié son cas à Me Franck Berton, avocat de Lille qui a pris en main la défense des familles de Gérald et Johanna (aux côtés de Me André Randranto), le couple de Français assassiné dans des conditions atroces en 2012 sur une plage de Toliara. S’étant montré à l’époque particulièrement dur à l’endroit des « dysfonctionnements de la justice malgache », il a déjà déposé en France une plainte contre les autorités malgaches pour la « séquestration arbitraire de Houcine Arfa ».

Voilà une affaire mal engagée qui empêche le régime de dormir. Cette coupe amère bue jusqu’au bout était peut-être remplie de… café.

         Adelson RAZAFY

 

Lire aussi