La Gazette de la grande ile

Tourisme! L’occupation illégale des plages

Publié le 21 janvier 2018

Etant donné que Madagascar est une île, ce n’est pas étonnant de voir des plages partout notamment sur les côtes. Dans la partie nord de la Grande Ile, ces plages sont souvent dominées par les grands hôtels et prisés particulièrement par les touristes relativement aisés. Hasimpirenena Rasolomampionona, le Directeur Général des services fonciers a précisé que cette situation n’est pas du tout conforme à la loi en vigueur stipulant qu’ « il est bel et bien cité dans la loi sur le domaine public que la zone de 25 mètres à partir de la plus haute marée ne peut pas faire l’objet d’autorisation, ni de convention ni de transaction. Puisque cette zone fait partie du domaine public naturel, les terrains à l’intérieur de cette bande sont donc accessibles à tout public ». Ce directeur a expliqué que dans le cas de ceux qui ont acheté une partie de terrain avant l’application de la loi de 2008, ils peuvent la garder, mais doivent respecter la limite de 25 mètres pour le grand public. Cette ancienne loi prescrivait une gestion particulière de la terre touchant le rivage de la mer, appelée la zone des pas géométriques, et donnant aux exploitants le droit d’occupation de toute la plage, comme c’est le cas d’Andilana Beach. Toute disposition contraire à cette règle constitue ainsi un abus et est réprimée par la loi. Ces hôteliers possèdent le droit d’exploitation, mais non l’autorisation d’occupation. Donc même les non-clients peuvent aussi profiter de la plage si besoin est. Selon toujours le directeur, toute construction dans la zone des pas géographiques est légalement interdite.

Recueillis par Malalanirina

 

 

 

Lire aussi