La Gazette de la grande ile

Paysage de l’aide: Relativement désert

Publié le 29 janvier 2018

Le paysage de l’aide à Madagascar est relativement désert – en termes de nombre d’agences et de financement global. . En 2014, Madagascar a été le pays qui a reçu le moins d’aide par habitant après la République populaire démocratique de Corée (RPDC). Les plus grands bailleurs multilatéraux sont la BAD, l’UE, le FMI et l’ONU.

Les principaux bailleurs bilatéraux sont la France, l’Allemagne, le Japon, la Norvège et les États-Unis. Le programme de chaque agence porte sur un ensemble restreint de secteurs. Depuis la fin de la crise 2009-2013, l’aide a progressivement augmenté et les partenaires au développement ont finalisé leurs prévisions d’activités. Lors de la Conférence des bailleurs et des investisseurs de Madagascar de décembre 2016, les principaux bailleurs multilatéraux et bilatéraux ont pris des engagements à hauteur de 4,3 milliards USD, en plus de leurs engagements non décaissés de 2,1 milliards USD. Les ressources sont programmées conformément aux pratiques de chaque institution : l’UE a signé un accord de programme avec le Gouvernement au titre du 11ème Fonds européen de développement (FED); l’AFD a exposé sa stratégie pays en 2016; l’Allemagne a mené des consultations avec les autorités sur son programme d’engagement; et la BAD est en train de finaliser sa stratégie pays 2017-2021. Chaque agence multilatérale et bilatérale a son ensemble d’interventions ciblées.

 

 

 

Lire aussi