La Gazette de la grande ile

Mahajanga: Un bon nombre d’universitaires arrêtés

Publié le 30 janvier 2018

La grève des étudiants prend de plus en plus d’ampleur à Mahajanga et les habitants aux alentours de l’université  se plaignent de la situation de désordre qui règne dans cette localité en raison des manifestations à répétition des étudiants et cela dure déjà depuis quelques mois. A chaque fois que ces derniers effectuent une manifestation, les bus et les bajaj ne travaillent pas par peur des séquelles et tout le monde se barricade chez lui. Les épiceries et commerçants en tout genre sont bien évidemment fermés. Hier matin, la route qui mène vers l’université a été bloquée par les manifestants. Ils ont érigé un barrage avec des gros cailloux, du parpaing et des pneus en feu. Armés de cailloux et de lance-pierres, ils n’hésitent pas à s’en prendre aux forces de l’ordre. Lors de la manifestation de samedi, les manifestants ont même tenté d’incendier un camion militaire en charge de garder les alentours. Heureusement, le feu a été maîtrisé à temps. Il y a eu des arrestations depuis samedi dernier, mais les manifestants reviennent toujours à la charge. Selon les informations, 15 individus ont été arrêtés dont 6 sont des femmes. Trois autres ont été arrêtés hier, ce qui fait au total 18 arrestations. A rappeler qu’ils sont à l’encontre des décisions prises lors du Codis et réclament la réintégration des étudiants au niveau des blocs avant le retour à l’enseignement qui aurait déjà dû débuter le 8 janvier dernier. Il est clair que la tension est loin d’être maîtrisée et les étudiants sont incontrôlables.

Jean Riana

 

 

Lire aussi