La Gazette de la grande ile

Edito: On adore…

Publié le 02 février 2018

On adore ces hommes politiques… qui étaient au pouvoir, ministres ou présidents et qui du temps de leur règne étaient incapables de développer le pays, mais ont développé leur compte en banque ou les comptes en banque de leurs proches et qui aujourd’hui sont très critiques vis à vis de leurs successeurs qui ont travaillé avec eux.

On adore ces hommes politiques… qui durant un mandat parfois deux ont été incapables de sortir Madagascar de l’état de pauvreté dans lequel se trouve l’île, qui ont même contribué à la descente aux enfers de l’île et qui au bout de trois ans ou après avoir été éjecté ont une idée de génie pour émerger enfin le pays… ils en ont été incapables sur cinq ans, sur quatre ans, sur sept ans… pourquoi ils en seraient capables aujourd’hui?

On adore ces hommes politiques… qui gravitent dans les hautes sphères du pouvoir, qui sont des conseillers de tous les premiers ministres successifs ou de tous les présidents  successifs, qui croient qu’ils sont incontournables alors que depuis soit les « monarques » n’écoutent pas leurs conseils, soit ils restent conseillers pour pouvoir manger car autrement ils vivraient assez misérablement après avoir été au firmament.

On adore ces hommes politiques…qui commencent à prendre un peu le recul pour mener leur petit calcul à savoir sur quel « candidat » parier car 2018 est là déjà et il faut pouvoir continuer à jouer les félons pour avoir un poste, peu importe lequel et peu importe qui sera élu.

Mais on adore par dessus tout… ceux qui pensent que nous n’avons aucune alternative en dehors de la peste et le choléra qui sont nos dirigeants successifs depuis 56 ans déjà, ceux qui sont certains que l’actuel président sera automatiquement réélu non pas forcément parce qu’il est bon, mais parce qu’il aura pris soin de tout verrouiller dès maintenant.

On adore… faire de l’ironie… sauf qu’il s’agit de l’avenir de notre pays et de nos progénitures.

Claude Rakelé

 

Lire aussi