La Gazette de la grande ile

Jean Michel Rasolonjatovo: Décès du magistrat perspicace

Publié le 05 février 2018

Nous avons appris hier le décès de Jean-Michel Rasolonjatovo, magistrat et avocat général auprès de la Cour des Comptes. Diplômé de droit de l’Université de Paris II Panthéon-Assas, il s’est  signalé à l’attention de tous par une initiative perspicace, lors de la grave crise post-électorale de 2002. En effet, avisant des vices de forme dans la nomination des membres de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), il a adressé à la Chambre Administrative une requête visant la dissolution de cette cour. Cette HCC, acquise au candidat et chef d’Etat sortant Didier Ratsiraka, fut dénommée HCC Mantasoa car a délivré ses arrêts dans cette localité. L’entreprise menée par Jean-Michel Rasolonjatovo fut couronnée de succès, ce qui a conduit à l’annulation des résultats électoraux publiés à Mantasoa et a ouvert la voie à un règlement de la crise dans un sens favorable au candidat Marc Ravalomanana. L’initiative fut saluée unanimement d’abord en raison de son caractère pertinent, ensuite car a sorti le pays d’un très mauvais pas. Par la suite et sous Marc Ravalomanana, Jean-Michel Rasolonjatovo fut nommé secrétaire général du ministère de la Justice puis premier conseiller à l’ambassade de Madagascar à Genève (Suisse).  Le décès d’hier a surpris, d’autant que ces dernières semaines, ce magistrat a encore commenté dans la presse les affaires nationales, suggérant par exemple la révision de l’actuelle Constitution pour cause de confusion des pouvoirs et d’autoritarisme présidentiel. Le corps de la magistrature sera certainement représenté en masse aux funérailles de Jean-Michel Rasolonjatovo qui fut membre du Conseil Supérieur de la Magistrature et du Syndicat des Magistrats de Madagascar.

A.R

Lire aussi